Joshua King (Bournemouth) VS Michael Carrick (Manchester United) 2015
Joshua King (Bournemouth) à la lutte avec Michael Carrick (Manchester United) | IAN KINGTON / IKIMAGES / AFP

Manchester United dans une mauvaise passe

Publié le , modifié le

Eliminé cette semaine de la Ligue des Champions, Manchester United a poursuivi sur sa mauvaise lancée, ce samedi, à l'occasion de la 16e journée du championnat d'Angleterre. Les troupes de Louis Van Gaal, en déplacement à Bournemouth, se sont inclinées 1-2 et manquent du même coup l'occasion de prendre la tête de la Premier League. Pour Bournemouth, déjà vainqueur de Chelsea la semaine passée, l'embellie se prolonge grâce à ses deux buteurs du jour : Junior Stanislas et Joshua King.

Le promu a ouvert le score dès la 2e minute sur un  corner direct de Stanislas, puis repris l'avantage par King (54e) alors que  Fellaini avait au préalable inscrit son 1er but en championnat cette saison (24e). Déjà bien fragilisé, van Gaal, privé de neuf titulaires réguliers, concède  sa 3e défaite en championnat et la première en huit rencontres. 

Jusque-là son point fort, sa défense, expérimentale avec de jeunes pros et  des habituels réservistes, n'a pas permis de ramener de la sérénité dans une  équipe qui n'a gagné que trois de ses 12 derniers matches, et aucun lors des  cinq derniers.

Si l'austère Néerlandais ne redresse pas la barre rapidement, sa situation  pourrait devenir aussi inconfortable que celle de Jose Mourinho à Chelsea (15e).

De son côté, Bournemouth, grâce à ce succès, porte à quatre matches sa plus longue série  d'invincibilité cette saison et pointe désormais en 14e position. 

Déclaration

Louis van Gaal (entraîneur de Manchester  United): "Des coups de pied arrêté nous coûtent cher. Ce n'est pas normal car  on est très soucieux de notre organisation. On a plutôt bien joué sinon en 1re  période et j'avais l'impression qu'on pouvait mettre le second pour l'emporter.  Mais on est de nouveau mené et cela devient très difficile de revenir encore.  Les joueurs ont tout donné mais Bournemouth a pressé de façon fantastique ce  qui nous a empêché de nous procurer des occasions. A la mi-temps, j'ai dit ce  que l'on devait faire ensuite. Je ne parle pas du passé, cela ne présente pas  d'intérêt pour les joueurs. Le premier but, c'est une erreur rare à ce niveau.  Sur le 2e, on n'a pas flairé le danger. J'ai apprécié l'attitude des joueurs,  mais ce n'est pas ça le plus important. D'une façon ou d'une autre, il faut  gagner. (sur les critiques le visant) C'est toujours comme ça. Ce n'est pas  nouveau, c'est une question de confiance. Est-ce que l'on a confiance dans  l'entraîneur ou pas. L'an passé, tout le monde était content. Ce qui m'importe  le plus, c'est l'engagement de mes joueurs pour gagner et je vous assure que  c'est ce qu'ils veulent. On a tout donné jusqu'au bout, mais il faut parfois un  peu de chance. J'ai dit aux joueurs qu'on avait fait preuve de caractère, que  j'avais apprécié leur attitude. Quand vous êtes en haut du classement, c'est  toujours décevant de perdre contre un club du bas".

Isabelle Trancoën