Manchester United, institution en chantier
Quel effectif aura MU la saison prochaine ? (Match de LDC face à Olympiakos le 25 février dernier) | ANGELOS TZORTZINIS / AFP

Manchester United: Club en chantier

Publié le , modifié le

Avec l’éviction de David Moyes à trois journées de la fin du championnat, Manchester United est à l’orée d’une intersaison de tous les dangers. La fin d’un cycle et le début d’une nouvelle ère. Focus sur les chantiers mancuniens.

Le nouveau coach

Moyes écarté, Ryan Giggs assurera l’intérim jusqu’à la fin de saison. Une saison à oublier pour Manchester United, la pire depuis 1990-1991 où le club avait terminé 6e avant de systématiquement occuper le podium pendant 21 saisons. L’ancien entraîneur d’Everton n’a pas eu autant de temps que son prédécesseur, Sir Alex Ferguson, pour inculquer sa vision à son effectif. Si Giggs sera pompier de service jusqu’à la fin de saison, la question du successeur se pose de façon évidente. Après le fiasco Moyes, il y a fort à parier que les dirigeants de MU, la famille Glazer en tête, choisiront un technicien de renom. Une valeur sure.

La presse anglaise annonce une liste qui tournerait autour de trois noms : Luis Van Gaal, Jürgen Klopp et Diego Simeone. Trois noms et autant de styles différents. Un seul est disponible la saison prochaine, il s’agit de Van Gaal. Le sélectionneur néerlandais quittera son poste après le Mondial et il se murmure qu’il devrait rencontrer les dirigeants dans les prochains jours. Champion partout où il est passé (Ajax, Barcelone, Alkmaar et Bayern), Van Gaal possède la main de fer pour remettre de l’ordre dans un vestiaire qui n’a pas digéré le départ de Ferguson.

Les deux autres noms sont des pistes plus « exotiques ». Entraîneurs respectés, Jürgen Klopp et Diego Simeone restent des coachs avec peu d’expérience du très haut niveau européen, celui auquel aspire Manchester United. Klopp, au profil de bâtisseur, plairait beaucoup aux fans mancuniens. Quand à l’extraverti Diego Simeone, il trancherait avec la culture britannique. Risqué mais terriblement excitant, le choix Simeone pourrait plaire aux décideurs. Il faudra toutefois convertir les supporteurs qui n’ont pas oublié que Simeone est le responsable de l’expulsion de David Beckham lors du fameux Angleterre-Argentine de la Coupe du monde 1998. A Old Trafford, Beckham est sacré.

Quel effectif ?

Après le départ de Sir Alex, la direction mancunienne avait décidé de ne pas bouleverser l’effectif, en accord avec le nouvel arrivant David Moyes. Huit mois plus tard, il apparaît plus que nécessaire de redonner du sang neuf à un groupe en perte de vitesse. Giggs, entraîneur par intérim, devrait arrêter sa carrière et sans doute intégrer le staff. On image le même sort pour Paul Scholes. Pour le reste, Ferdinand est en fin de contrat mais veut prolonger et Vidic et Evra sont sur le départ. Piliers de la défense de Manchester depuis des années, ces trois-là ne seront sans doute plus là en septembre prochain.

Quid des joueurs offensifs ? Avec l’absence de Coupe d’Europe, il est difficilement envisageable que Robin Van Persie ne reste dans le nord de l’Angleterre, lui qui avait quitté Arsenal, las de ne pas remporter de titre. Sur les ailes, Nani et Valencia font doublons, l’un de deux sera prier de faire ses bagages. Wayne Ronney qui vient de prolonger devrait rester fidèle au club.

Pour renouveler son effectif, le nouvel entraîneur devrait avoir le choix. En effet, le chiffre d’une enveloppe de 180 millions alloués aux transferts a été avancé. Si l’on y ajoute, les départs, la somme atteint des chiffres fous. Quel type de joueurs pourra alors attirer Manchester United sans Coupe d’Europe ?

Comment faire sans la Coupe d’Europe ?

Car la principale difficulté de la saison se situera à ce niveau-là. Comment un club comme Manchester United peut-il s’adapter à une saison vierge de toutes rencontres européennes ? Les Red Devils ont toujours disputé une compétition européenne depuis 1990-1991 et une victoire en Coupe des Coupes.

Malgré le budget faramineux que la famille Glazer veut mettre sur le marché des transferts, attirer des grands noms ne sera pas chose aisée. Et si la reconstruction passait par une période de patience ? Difficile à imaginer du côté d’Old Trafford, où si la pression des supporteurs n’est pas énorme, elle est tout de même présente dans un club qui fait figure d’institution outre-manche. En fait, Manchester a raté le tournant de l’après Ferguson. Le choix de la continuité avec Moyes n’a pas marché. Bilan, MU a perdu un an. Si ce n’est plus…

Christophe Gaudot @ChrisGaudot