Manchester City s'accroche au bon wagon

Manchester City s'accroche au bon wagon

Publié le , modifié le

Les Citizens restent bien accrochés à leur quatrième place et reviennent même à deux points d’Arsenal, dauphin de Chelsea, après leur victoire convaincante cet après-midi sur West Ham (2-0) à l’Etihad Stadium. Un but contre son camp de Collins en première période et la 20e réalisation du « Kun » Agüero dans le deuxième acte auront permis à City d’empocher trois points très importants dans la lutte pour la seconde place. Par contre, véritable point noir du jour : la sortie de David Silva violemment mis KO par Kouyaté. A noter par ailleurs le succès de Tottenham sur Newcastle (3-1).

Défaits hier à Chelsea (1-0), Manchester United peut regarder derrière plutôt que devant où Arsenal, avec un match en retard, semble bien parti pour rester cramponné à la deuxième place de Premier League. En effet, solide et rassurant vainqueur des Hammers (2-0), Manchester City s’est relevé au bon moment après une très mauvaise passe ponctuée par quatre défaites lors de ses six derniers matchs. Du coup, la bataille pour la seconde place, toujours occupée par des Gunners impressionnants en ce moment, et qui défendront leur titre en Cup après avoir lutté pour s’imposer contre Reading (2-1, après prolongations), va clairement animer la fin du championnat Anglais étant donné que Chelsea, avec 10 points d’avance et un match en retard, parait intouchable.

Navas insaisissable

Les Citizens ont finalement eu la réaction d’orgueil tant attendue. Dominateur dès les premiers instants du match face à des Hammers repliés dans leur camp, le champion en titre, bien amené par un excellent Jesus Navas impitoyable sur son côté droit, a pressé très haut pour rapidement se projeter vers l’avant. Une tactique payante. Sur un débordement côté droit s’étant soldé par un joli centre de l’ailier espagnol, James Collins, à l’entrée de la surface, lobe son gardien qui était trop avancé (1-0, 17e). Entame de match idéale donc pour les hommes de Pellegrini. Et il n’était pas question de s’arrêter de jouer, bien au contraire.

Navas toujours sur son côté droit était décidément dans un grand jour. Une première fois, son centre pour Silva aurait pu faire céder Adrian (26e) mais Collins veillait au grain sans l’envoyer dans ses propres filets cette fois-ci. Ce n’était que partie remise. Sur un contre terrible, Sergio Agüero progresse plein axe avant de décaler Navas à droite dans la surface de réparation. Plutôt altruiste que buteur, l’espagnol délivre le caviar parfait pour son coéquipier argentin qui inscrit sans problème son 20e but de la saison (2-0, 36e). A la pause, les hommes de Manuel Pellegrini avaient déjà la différence, fort logiquement.

Silva violemment mis KO par Kouyaté

Et dès l’entame du deuxième acte, cela repartait sur les mêmes bases ! A l’image notamment d’une sublime séquence collective opérée par le « Kun » Agüero. L’argentin sert son meneur de jeu Yaya Touré qui plein axe va profiter d’une feinte magnifique de Franck Lampard pour servir à nouveau Agüero qui avait parfaitement suivi. Jenkinson revient in extremis, sauvant les Hammers d’un troisième but (49e). Alors les Mancuniens récitaient leur football, jamais ou très rarement inquiétés par West Ham, quasiment transparent offensivement. Pour autant, les Citizens ont baissé le pied petit à petit, préférant gérer, plutôt que de prendre des risques et se fatiguer…

Finalement, ce n'est pas un fait de jeu qui aura animé cette seconde période. En effet, énorme coup de froid à l’Etihade Stadium au moment où Cheikhou Kouyaté percute violemment du coude la tempe du malheureux David Silva, assommé net. Il aura fallu plusieurs minutes aux soigneurs pour secourir l’ailier espagnol visiblement sonné plus que jamais par Kouyaté, sanctionné d’un carton jaune. Sans surprise, Silva aura été transporté sur civière et sous assistance respiratoire, cédant sa place à Samir Nasri. Un fait de match qui aura clairement mis un énorme coup de massue au rythme de la rencontre qui se terminera quasiment en roue libre, les deux équipes ayant été clairement perturbées… Quoiqu’il en soit, City réalise une belle opération et peut toujours rêver à la deuxième place, malgré la probable perte de son maître à jouer espagnol…

 

Harry Kane a encore marqué

Kane a renoué avec le réalisme avec Tottenham à Newcastle et il a rejoint Agüero quelques heures plus tard. Juste à temps toutefois car il a marqué dans la 3e minute des arrêts de jeu et donné plus d'ampleur à la victoire des Spurs (3-1). Celle-ci permet aux Londoniens de Pochettino (6) de doubler Southampton et de compter autant de points, 57, que Liverpool (5). Pas de quoi quand même sauter au plafond car ce n'est que le 4e succès en 12 matches pour une équipe plus vraiment mobilisée en fin de saison. Et gagner à St James Park n'a rien d'un exploit quand cela coïncide avec le 6e revers d'affilée des Magpies en Premier League , pire série de l'histoire égalée. 14e, Newcastle n'a plus que sept points d'avance sur le 1er relégable. L'absence du gardien Lloris d'un côté a moins pesé que celle du milieu Sissoko de l'autre et, après l'ouverture du score de Chadli (30), l'égalisation de Colback (46) a rapidement été annihilée par un coup franc direct d'Eriksen (53).

Quentin Ramelet @Quentin_Ramelet