Samir Nasri
Samir Nasri célèbre son but | LINDSEY PARNABY / AFP

Manchester City puissance quatre

Publié le , modifié le

Manchester City n'a pas fait dans le détail ce samedi, en ouverture de la 33e journée de Premier League : les hommes de Manuel Pellegrini ont étrillé Southampton (4-1) et se placent provisoirement -avec toujours un match de retard- à un petit point de Chelsea qui a repris la place de leader en battant Stoke 3-0. Place que peut espérer reconquérir Liverpool dimanche à West Ham.

Les Blues oublient leurs déboires 

Obligés de réagir après deux revers d'affilée dont le dernier  mercredi à Paris avant de retrouver le PSG mardi en quart retour de C1, les Blues de Chelsea  ont  donc fait le nécessaire contre des Potters (10) qui n'ont plus à craindre la  relégation. Plombé mercredi par des faillites individuelles, Mourinho, qui a reposé Hazard en le faisant entrer à la 59e minute, peut cette fois remercier son ailier Salah et son milieu Matic.  Une passe en retrait du Serbe vers l'Égyptien (32e), qui a ensuite offert à Lampard le penalty du break transformé en deux-temps (61e), a ainsi récompensé  l'entame généreuse de Chelsea. Actif, Willian a lui aussi fini par toucher les  dividendes de son investissement (72e).

Avant la mi-temps, City passe la seconde

Pendant quarante minutes environ, il y a eu le City poussif, pas forcément convaincant face à une formation de Southampton plutôt séduisante. Lancé par un penalty de Yaya Touré (3e), la formation mancunienne voyait les compteurs revenir logiquement à zéro une demi-heure plus tard, sur un nouveau penalty (Ricky Lambert, 37e).  Et puis, il y a eu l'autre City, la machine à marquer qui a étouffé les visiteurs en moins de deux minutes, d'abord sur un but libérateur -mais entaché d'une position de hors-jeu- de Samir Nasri (45e+2), puis d'une reprise d'Edin Dzeko (45e+4). Les Saints ne s'en sont jamais remis : largement dominés en seconde période, ils levaient le pied et coulaient pour de bon sur la première frappe de Jovetic (81e) qui venait d'entrer en jeu. 

MU se remet en ordre de bataille

Plus tard, United aussi a fait en sorte de se mettre en ordre de bataille avant son quart de finale retour de Ligue des champions mercredi contre le  Bayern (1-1 à l'aller à Old Trafford).Vainqueurs 4-0 chez un Newcastle (9e) pas vraiment récompensé de ses efforts puis démotivé, les Red Devils enchaînent un 5e déplacement sans défaite.Les huit changements décrétés par Moyes n'ont pas perturbé la marche d'une  équipe expérimentale derrière avec De Gea au repos et Valencia latéral droit. Quel dommage en revanche que Mata, auteur d'un doublé et de trois buts en  une semaine, ne soit pas qualifié en C1...
Utilisé avec parcimonie derrière Rooney et van Persie, forfaits, Hernandez  s'est fait du bien avec le 3e but, le 4e revenant à Januzaj. Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, MU, décroché en championnat,  double même Tottenham pour remonter à la 6e place.

En bas du classement, Fulham  continue de se débattre mais a probablement  plus d'un pied et demi en 2e division avec Cardiff. Vainqueurs 2-1 à Villa (13e), les Cottagers se hissent à la 18e place, avec  cinq points de moins que le 17e, Norwich.    Battus chez eux 2-0 par Crystal Palace (14e), regonflé par son succès sur  Chelsea, les Gallois sont juste derrière à une unité.

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer