Sergio Agüero Nemanja Matic Manchester City Chelsea
Sergio Agüero (Manchester City) tente d'échapper à Nemanja Matic (Chelsea) | OLI SCARFF / AFP

Manchester City plombe Chelsea, Arsenal plus léger

Publié le , modifié le

Des buts d'Agüero, Kompany et Fernandinho ont permis à Manchester City de dominer un Chelsea presque méconnaissable lors du choc de la 2e journée de Premier League (3-0). Battu en ouverture de la saison, Arsenal a bien réagi en s'imposant sur la pelouse de Crystal Palace (1-2). Enfin inspirés, les Gunners de Giroud, auteur d'un but somptueux, ont pris l'avantage sur la nouvelle équipe de Yohan Cabaye.

Il serait inconvenant, bien sûr, de parler de passation de pouvoir au bout de la 2e journée de championnat. Il n''empêche qu'entre un Manchester City flamboyant et un champion en titre aux abois, l'affirmation est plus que tentante. Déjà accroché lors de l'ouverture par Swansea (2-2), Chelsea est apparu étonnamment fébrile derrière et peu inspiré devant. José Mourinho, dont l'astre commence déjà pâlir en ce début de saison, a quelques cheveux blancs à se faire, surtout si les Citizens affichent la même puissance et la même maîtrise sur la durée d'une saison...

Il n'avait pas pris part au succès de Manchester City contre West Bromwich Albion (3-0) lors de la première journée journée. Sergio Agüero a rattrapé le temps perdu face à Chelsea au cours d'une première période durant laquelle l'Argentin a martyrisé la défense des Blues. Délaissée par Thibaut Courtois, suspendu, cette dernière s'en remettait à Asmir Begovic, pour tenter de barrer la route au "Kun". Le suppléant du gardien belge s'en sortait miraculeusement bien, d'abord en sortant dans les pieds du bolide dès la première minute, puis, sur deux réflexes étonnants aux 16e et 17e minutes. Mais, à la demi-heure de jeu, la magie a jailli des pieds d'Agüero. Combinant avec Touré dans la surface londonienne, l'attaquant des Citizens résistait à la charge des défenseurs avant de glisser du pied gauche le ballon dans le petit filet opposé (1-0, 31e). L'Argentin entamait cette nouvelle saison comme il avait terminé la dernière avec un 10e but en 9 matches, série en cours.

Le symbole Kompany

Jose Mourinho ne pouvait pas rester les bras ballants devant une telle domination. Le Portugais avait dû recadrer sévèrement ses joueurs durant la pause car ceux-ci se montraient beaucoup plus pressants dès la reprise. Sans toutefois parvenir à véritablement inquiéter la défense mancunienne qui faisait du petit bois de Diego Costa, l'un des joueurs les plus détestés du Royaume-Uni. L'Espagnol parvenait quand même à se libérer du marquage de Kompany à la 69e minute pour servir Hazard mais le Belge butait sur un Hart impeccable.

Devant ce retour de flammes des Bleus, Pellegrini venait juste de lancer Samir Nasri pour "mettre le pied sur le ballon". Bien vu de la part du technicien chilien. Les "Skyblues" reprenaient le contrôle du match et, sur un corner, Kompany s'élevait au dessus d'Ivanovic pour porter le coup fatal aux champions en titre (2-0, 79e). Deuxième but en deux matchs pour le défenseur belge, qui n'avait pas inscrit un seul but la saison dernière. Avec son retour en forme, combiné à celui d'un autre cadre, Yaya Touré, ce City-là peut voir loin, très loin. Et quand leurs coéquipiers se mettent au diapason cela donnait ce troisième but de Fernandinho, auteur d'une frappe limpide après une relance dans l'axe de Fabregas qui, elle, ne l'était pas du tout (3-0, 85e).

Arsenal solide à Crystal

Les "Gunners" ont eu beaucoup de mal à convertir leurs nombreuses occasions et ont dû attendre une tête d'Alexis Sanchez, détournée dans son propre but par  Damien Delaney (55e), pour décrocher leur première victoire de la saison après  avoir sombré contre West Ham (0-2), la semaine dernière. Crystal Palace n'a pourtant pas beaucoup vu la couleur du ballon, à  Selhurst Park (59% de possession de balle en faveur d'Arsenal) mais a laissé planer le danger sur le but de Petr Cech pendant tout le match. Olivier Giroud a lancé sa saison avec le premier but de son équipe d'un  ciseau retourné (16e) mais la défense et le milieu de terrain d'Arsenal ont  encore montré des signes de fragilité et Crystal Palace en a profité pour  égaliser par Joel Ward (28e).

Arsenal remonte à la 11e place au classement en attendant le choc entre  Manchester City et Chelsea, qui pourrait voir les "Citizens" prendre seuls la  tête de la Premier League, occupée par Leicester vainqueur de West Ham samedi  (1-2) tandis que les rivaux de Manchester United, qui ne l'ont emporté qu'un  but à zéro sur la pelouse d'Aston Villa, sont deuxièmes.

Julien Lamotte