Le cheikh Mansour
Le hheikh Mansour, notamment propriétaire de Manchester City, dans les tribunes | AFP - ANDREW YATES

Manchester City ouvre son capital à des investisseurs chinois

Publié le , modifié le

City Football Group, la holding qui possède le club de Manchester City, mais aussi celui de New York City FC comme celui de Melbourne City FC sans oublier une partie des Yokohama Marinos, a ouvert son capital. Un consortium d'entreprises chinoises China Media Capital et Citic Capital a acquis des actions nouvellement émises pour 265 millions de livres (375 millions d'euros) par la holding, qui appartient au cheikh Mansour d'Abou Dhabi.

Cet investissement, très important sur le plan financier, ne représente qu'une prise de participation de 13% dans la holding. Il intervient un mois et demi après l'annonce des premiers profits dégagés par le club des Citizens (14.43 millions d'euros) lors de la saison 2014-2015. Cette première entrée d'argent doit être mise en face des 1.4 milliards d'euros déboursés par le cheikh Mansour depuis son arrivée aux commandes du club de Premier League  (sept années). Elle fait surtout suite à une sanction de l'UEFA au nom du fair-play financier, la saison passée.

Cette transaction valorise ainsi la holding autour de 2,9 milliards d'euros. "Le football est le sport le plus adoré, joué et regardé dans le monde et,  en Chine, la perspective d'une croissance exponentielle de ce jeu est unique et  excitante", s'est réjoui le président de CFG, Khaldoon Al Mubarak. "Nous avons  en conséquence travaillé dur pour trouver les bons partenaires et créer la  structure idoine pour construire sur ce potentiel incroyable qui existe en  Chine, tant pour CFG que pour le football en général". Le président chinois Xi Jinping avait visité le club de Manchester City en  octobre à l'occasion d'une visite d'Etat au Royaume-Uni.