Sterling De Bruyne
Raheem Sterling et Kevin de Bruyne (Manchester City) exultent. | Oli SCARFF / AFP

Manchester City : les chiffres de la démesure

Publié le , modifié le

Victorieux du derby mancunien dimanche face à son frère ennemi United, Manchester City caracole en tête de la Premier League avec onze points d'avance sur son dauphin, son adversaire du jour. Attaque de feu, jeu léché, défense de fer : les hommes de Pep Guardiola pratiquent le plus beau football européen et donnent le tournis à tous leurs adversaires.

La course au titre est-elle déjà terminée en Angleterre ? La question agite tous les médias anglais après la victoire cruciale acquise par Manchester City dimanche à Old Trafford face à son meilleur ennemi, Manchester United (2-1). Avec désormais 46 points en 16 journées, et surtout onze points d'avance sur son adversaire du soir, beaucoup considèrent que l'avance des Sky Blues est déjà irrémédiable.

Pour José Mourinho, l'entraîneur de Manchester United, la réponse est oui. "Manchester City est une très bonne équipe, ils sont protégés par leur chance et les dieux du football sont avec eux. Je suis certain que tout le monde va vouloir se battre pour gagner des points et réduire l'écart, mais leur avance est très grande", a commenté le technicien portugais à l'issue de la rencontre.

Dernière équipe invaincue en championnat

Derrière, seuls Manchester United (35 points), Chelsea (32 points) et Liverpool (30 points) tentent de s'accrocher au rythme infernal des Bleu et Ciel. Avec 15 victoires et un seul nul pour 48 buts inscrits pour 11 encaissés, les joueurs de Pep Guardiola effraient toutes les cylindrées outre-Manche et collectionne les cartons depuis le début de saison : 5-0 face à Liverpool, 7-0 face à Burnley, 7-2 face à Stoke, 3-1 face à Arsenal... "En décembre, c'est impossible d'être champions, mais l'écart est très bon pour nous", a néanmoins souhaité rappeler l'entraîneur espagnol.

La machine offensive tourne à plein régime, alors que la défense, impériale, apporte également son écot offensif, à l'image de Nicolas Otamendi, buteur dimanche et auteur de 4 buts depuis le début de saison. Au milieu, un homme rayonne : Kevin De Bruyne. Le milieu offensif (4 buts, 8 passes) oriente, accélère et distribue le jeu des Blues d'une manière magistrale. Avec seulement 4 buts marqués, le Belge s'occupe de faire marquer.

Avec quatre joueurs à plus de six buts marqués, le danger vient de tous les fronts de l'attaque : dans l'axe, avec Sergio Agüero (9 buts) et le jeune Gabriel Jesus (8 buts), et des côtés, avec la flèche Raheem Sterling (9 buts) et le technicien allemand Leroy Sané (6 buts).

14 victoires d'affilée, record absolu

Intraitable à domicile (7 victoires et un nul, 28 buts marqués pour 6 encaissés), les Sky Blues se montrent encore plus efficaces hors de leur bases (8 victoires, 20 buts marqués pour 5 encaissés). Leur dernier match sans victoire, un nul face à Everton, remonte au... 21 août. Une éternité à l'échelle du championnat anglais. Depuis ? 14 victoires d'affilée en championnat, un record absolu dans l'histoire de la Premier League. Et quoi de plus beau que de le valider face à son plus grand rival, Manchester United ?

 

 

Théo Gicquel @@theoogicquel