Les Citizens face aux Gunners
Les Citizens De Bruyne et Clichy face aux Gunners | AFP - ADRIAN DENNIS

Manchester City - Arsenal, le match des cocus

Publié le , modifié le

Après le sacre de Leicester en début de semaine, Manchester City et Arsenal, éphémères leaders de Premier League et qui aspiraient au titre, s'affrontent (17h) pour éviter la 4e place. Lors de cette avant-dernière journée de championnat, les Citizens, vice-champions en titre, ont une ultime occasion de gagner leur ticket direct pour la Ligue des Champions, dont ils ont été sortis cette semaine par le Real Madrid. Mais les Gunners n'ont plus perdu depuis 7 matches, et comptent 3 points d'avance.

Maudite semaine. Pour Manchester City, le sacre de Leicester s'est doublé d'une sortie de la Ligue des Champions. Une défaite, ou un nul aujourd'hui dans son stade de l'Etihad face à Arsenal, condamnerait les derniers espoirs des Citizens de s'assurer une présence directe en Ligue des Champions la saison prochaine. Pour le champion 2014 et vice-champion d'Angleterre 2015, ce serait un terrible dénouement, une vraie désillusion avant d'être pris en mains par Pep Guardiola la saison prochaine.

Car la 4e place, qu'occupent aujourd'hui les joueurs de Manuel Pellegrini, contraint à passer par un barrage estival. Trois point devant eux, c'est Arsenal, l'adversaire du jour. C'est donc la dernière possibilité de monter sur le podium. Un défi peu évident à relever pour une formation qui n'a plus gagné depuis trois matches en championnat, qui vient d'être écartée de la route d'une première finale de Ligue des Champions, et qui pourrait se passer de Silva, Kompany et Yaya Touré. Pire encore, lors des dernières réceptions de ténors sur sa pelouse, City s'est à chaque fois incliné: Leicester (3-1), Tottenham (2-1), Manchester United (1-0). Leaders de Premier League pendant douze journées cette saison, les Citizens pourraient bien finir très loin de leurs objectifs. "Il est très important de se qualifier à nouveau en C1, a rappelé justement le Chilien. Mon contrat s'achève ici, mais ce n'est pas quelque chose qui m'inquiète. Si on finit 3e, ce ne sera pas extraordinaire mais ça reste une bonne saison. Bien sûr c'est spécial parce que c'est mon dernier match à domicile en conclusion d'années très intenses, même si la deuxième a été la plus mauvaise".

Sauver la saison

A l'inverse, les Gunners, qui ont occupé la première place lors de quatre journées, affichent une dynamique bien plus positive. Invaincus depuis sept matches, ils restent sur cinq matches sans défaite contre le rival, et même deux victoires après celle de l'aller (2-1) et celle de l'an passé à Manchester (2-0). La défense londonienne n'a plus encaissé de but depuis trois matches et elle ne serait sûrement pas contre un nul qui figerait les positions. Mais à l'extérieur, Arsenal n'a gagné que deux matches sur neuf déplacements. "On a des regrets car on avait des chances d'être champions", a reconnu Arsène Wenger, chahuté il y a une semaine à domicile en conclusion d'une nouvelle saison frustrante. "Ca reste un match important parce que une partie de notre responsabilité en tant que pro, c'est de préparer l'avenir. Et l'avenir du club dépend de ce match. L'objectif maintenant, c'est d'assurer notre place en C1, au moins avec la 3e place et si possible de prendre la 2e place". Si Arsenal s'impose, il peut même pourquoi pas aller chercher le dauphin Tottenham, à trois points devant, qui a perdu à domicile contre Southampton (2-1)

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze