Liverpool Gerrard
Le capitaine de Liverpool, Steven Gerrard | DPPI - KIERAN MCMANUS

Liverpool "va encore souffrir"

Publié le , modifié le

Le début de saison compliqué de Liverpool, 14e de Premier League, n'est pas terminé selon Brendan Rodgers, l'entraîneur. Selon lui, son équipe n'a pas fini de souffrir en raison d'un jeu qui n'est plus aussi flamboyant que la saison dernière.

Depuis le début de la saison, Liverpool n'a gagné que trois matches. Une misère pour une équipe qui a longtemps joué le titre la saison dernière, avant de trébucher dans la dernière ligne droite - les Reds ont terminé deuxième à deux points de Manchester City. Battu à Bâle en Ligue des Champions, après deux nuls en championnat, Liverpool est dans le dur et Brendan Rodgers, l'entraîneur le sait. "On va encore souffrir je pense et c'est malheureux, explique le technicien nord-irlandais. C'est difficile à accepter pour les supporteurs et je le comprends, alors que cette équipe a été tellement dynamique et enthousiaste depuis 18 mois. Ils vont probablement voir maintenant une équipe qui ne ressemble plus à cela et il n'y a personne de plus frustré que moi".

Quatorzième de Premier League, déjà à 9 points du leader Chelsea, Liverpool doit se ressaisir alors qu'il n'a plus gagné depuis quatre matches. La réception de West Bromwich Albion peut être le moyen de relancer la machine. Mais Rodgers se veut prudent puisque son équipe est encore malade, incapable de réitérer ses performances de la saison dernières. Notre jeu était fait de possession mais nous étions aussi particulièrement  dangereux à la récupération du ballon. Ce n'est plus le cas en ce moment. La perte sur blessure de Sturridge a un peu cassé notre dynamique", analyse encore Rodgers. L'attaquant qui vient de prolonger son contrat avec les Reds ne devrait pas faire son retour tout de suite. Sans lui et sans Luis Suarez, parti au FC Barcelone et avec un Mario Balotelli au profil différent et toujours en phase d'adaptation, Liverpool n'a plus qu'une de ses flèches en état de jouer, le jeune Raheem Sterling. "Il faut s'accrocher jusqu'à ce qu'on récupère tous nos blessés et ensuite je pense qu'on reviendra à ce niveau", a conclu l'entraîneur.