Luis Suarez (Liverpool FC)
Luis Suarez (Liverpool FC) | PAUL ELLIS / AFP

Liverpool prend les commandes

Publié le , modifié le

Les Reds ont signé leur sixième victoire de suite en Premier League en écrasant Tottenham (4-0) à Anfield grâce notamment au 29e but de Luis Suarez. Ils prennent ainsi la tête du classement devant Chelsea (à 2 points) et Manchester City -à 4 longueurs- qui compte deux matches de retard. Les hommes de Brendan Rodgers ont maintenant leur destin en mains. S’ils remportent leurs six derniers matches, ils seront champions quoiqu’il arrive.

Liverpool ouvrait le score dès la 2e minute. Daniel Sturridge décalait Glen Johnson sur l’aile droite. Le latéral international centre fort dans la surface en direction de Suarez tout près du but, et Younes Kaboul détournait le cuir dans son but pour offrir l’ouverture du score aux Reds (1-0). Les hommes de Brendan Rodgers dominaient copieusement les débats, jouant sur leurs qualités techniques et de vitesse face à la lente défense adverse.

Insatiable Suarez

Le LFC doublait logiquement la mise après 25 minutes de jeu : sur un long ballon, Dawson voulait remettre à Kaboul dans l’axe, mais Luis Suarez se montrait plus prompt que le défenseur français pour filer tromper Lloris d’un tir croisé du gauche (2-0). L’Uruguayen dépasse le record d'un joueur de Liverpool (Robbie Fowler, 28) et n’est plus qu’à deux longueurs du record absolu établi en Premier League par Shearer et Ronaldo.

Tottenham réagissait dans la foulée sur une double occasion : un tir contré d’Eriksen puis une tête de Soldado. Puis Mignolet se couchait bien sur un tir lointain de Bentaleb (38e). Mais Liverpool terminait plus fort cette première période avec deux autres occasions nettes. D’abord une tête à bout portant de Suarez que Lloris déviait in extremis sur sa transversale (41e), ensuite sur un coup-franc de Suarez non cadré. Les Reds regagnaient les vestiaires avec cet avantage de deux buts (2-0).

Gerrard ovationné

Les partenaires de Steven Gerrard tuaient le match dès la 55e : sur une très bonne relance de Flanagan, Coutinho était servi dans l’axe. Il accélérait et tentait sa chance d’une frappe croisée des 25 m qui voyait le ballon finir sa course dans le petit filet intérieur des Spurs (3-0). Trois buts sur quatre tirs cadrés pour des Reds dominateurs et réalistes à la fois.

A la 68e minute, Lloris se montrait décisif en repoussant une talonnade audacieuse du talentueux Sturridge. Quelques instants plus tard, Rogers choisissait de faire souffler Gerrard, sous la menace d’une suspension en cas de nouvel avertissement, remplacé par Lucas sous l’ovation des supporters. Les Reds crucifiaient les Londoniens sur un coup-franc excentré de Henderson (4-0, 75e). Un nouveau succès sans trembler pour les Reds qui a ravi les fans de la Mersey. Vingt quatre ans après, Liverpool est en passe de reconquérir le titre de champion, ce qui serait son 19e. Rien n’est fait, bien sûr, mais les quintuples champions d’Europe n’en ont jamais été aussi près cette saison.