Mario Balotelli de Liverpool au Milan AC
Mario Balotelli va troquer le maillot de Liverpool pour celui de Nice | AFP - PAUL ELLIS

Liverpool perd de précieux points contre Everton

Publié le , modifié le

Liverpool a été contraint au nul par Everton sur sa pelouse 1-1. Après trois défaites en cinq journées, Liverpool pensait avoir fait le plus dur avec l'ouverture du score de Steven Gerrard, mais le capitaine d'Everton a répondu à celui des Reds puisque Jagielka a égalisé dans les dernières secondes d'une frappe lumineuse de plus de 20 mètres. Ce match nul n'arrange aucune des deux équipes, mais Liverpool stagne et n'a toujours pas retrouvé le jeu flamboyant et offensif qui avait fait sa force la saison dernière.

Liverpool avait envie d’en découdre dans ce derby. Après une grosse entame où ils ont assiégé les buts de Tim Howard, les hommes de Brendan Rodgers ont levé le pied. La tête d’Adam Lallana (11e minute) aura été le sommet de cette domination qui s’est essoufflée. Peu à peu Everton est sorti de sa moitié de terrain grâce notamment à la puissance de Romelo Lukaku. Le Belge a alerté Mignolet (22e) et a obligé Lovren à dégager en catastrophe (26e). Les éclairs de Sterling et de Lallana ont à peine éclairé une première période bien terne pour un derby de la Mersey. Si la rencontre était engagée, parfois à la limite, le rythme lui était assez pauvre. Mario Balotelli, impuissant, multipliait les frappes de loin et Markovic, une autre recrue de Liverpool, était fantomatique sur l’aile droite.

Duel de capitaines

La greffe des nouvelles recrues tarde à prendre à Liverpool, ce qui plombe le jeu si entraînant qui existait à Anfield l’an dernier. Sans Suarez parti, ni Sturridge toujours blessé, l’attaque des Reds a été assez inoffensive. Pour marquer, Liverpool a du attendre la magie de Steven Gerrard auteur d’un superbe coup-franc (65e). Dans la foulée, Mario Balotelli a raté le break en envoyant une reprise (compliquée) à bout portant sur la barre suite à un bon travail de Sterling. Dans les dernières minutes, Everton a essayé de pousser sans mettre une pression insoutenable sur la défense liverpuldienne. Mais preuve que cette défense reste un caillou dans la chaussure de son entraîneur, elle a craqué dans les toutes dernières secondes suite à un renvoi plein axe repris instantanément par Jagielka qui a catapulté le ballon en pleine lucarne de Mignolet (93e minute). Les hommes changent mais le problème reste. Sans Mamadou Sakho, absent de la feuille de match et qui n'est pas resté à Anfield pour regarder la rencontre, Liverpool a pour la septième fois de la saison terminé un match avec un but encaissé. 

Le tweet de SIDHU

Benoit Jourdain @BenJourd1