Liverpool : les chiffres du sacre en Premier League

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Monier
Mohamed Salah et Sadio Mané
Mohamed Salah et Sadio Mané | AFP

Il aura fallu trente ans pour que Liverpool retrouve la première place du championnat d'Angleterre. Examen chiffré d'une longue attente et d'une équipe exceptionnelle.

Liverpool aura pris son temps pour revenir au sommet de la Premier League. Trente ans d’attente pour les Scousers depuis leur dernier titre de champion, lors de la saison 1989-1990. Alisson, Virgil van Dijk ou encore Mohamed Salah succèdent aux mythiques Bruce Grobbelaar, Ian Rush et autres John Barnes. Retour en chiffres sur cette longue reconquête.

Depuis le titre de 1990

  • 103 410 minutes disputées 

Il y a de nombreuses façon de tourner les trente ans entre les deux derniers titres de champion de Liverpool. Sur le terrain, cela représente 103 410 minutes jouées, soit 1 149 matches, pour 595 victoires, 1968 buts inscrit, 1 146 encaissés et 2 075 points pris.

  • 17 fois dans le Top 4, 10 fois sur le podium, 5 fois deuxième

Les années 90 ont marqué la fin de l’hégémonie de Liverpool, après 19 podiums dont 11 titres, en vingt ans. S’ils ont perdu cette régularité, les Reds ont continué à lutter pour le titre périodiquement. Ils ont terminé à dix reprises sur le podium, dont cinq fois à la deuxième place. En 2009, ils avaient échoué à quatre points de Manchester United. En 2014, Manchester City profitait d’une glissade devenue mythique de Steven Gerrard contre Chelsea pour s’imposer avec deux longueurs d’avance. En 2019, les Sky Blues, encore eux, avaient devancé d’un point Liverpool, deuxième avec 97 points, record historique pour un deuxième du championnat. Des regrets sans doute aujourd’hui noyés dans la liesse du titre.

à voir aussi Liverpool : Jürgen Klopp, la revanche du "beautiful loser" Liverpool : Jürgen Klopp, la revanche du "beautiful loser"

  • 239 joueurs

Depuis le début de la saison 1990-1991, 239 joueurs ont porté l’emblématique tunique rouge de Liverpool. A défaut de soulever le trophée de champion, certains ont connus des succès européens avec la Ligue des champions 2005 (avant celle de 2019) et la Coupe de l’UEFA 2001, ainsi que d’autres trophées nationaux, comme la Coupe d’Angleterre en 92, 2001 et 2006, ou la Coupe de la Ligue en 2001, 2003 et 2012.

  • 1,6 milliards d'euros dépensés

Pour revenir au top, Liverpool a mis les moyens. Environ 1,6 milliards d’euros ont été investis dans le recrutement depuis 1990, avec une inflation progressive à mesure de l’augmentation des revenus, notamment du montant des droits télévisuels. Sur ce montant, 570 millions ont été dépensés depuis l’arrivée de Jürgen Klopp en 2015, dont 354 millions entre 2017 et 2019. Un investissement pour des fortunes diverses. Fernando Torres (36 millions d’euros et 81 buts en 142 matches) a marqué l’histoire des Reds, son remplaçant Andy Caroll un peu moins (40 millions d’euros et 11 buts en 58 matches). L’enchaînement récent de réussites (Van Dijk, Alisson, Firmino, Salah, Mané, etc) pour peu d’échecs a été décisif dans le renouveau des Reds.

Une saison folle 

La saison n’est pas terminée, mais le Liverpool 2019-2020 a déjà marqué statistiquement de l’histoire de la Premier League et du championnat anglais.

  • Un départ canon… qui ne s’est jamais arrêté

Pep Guardiola l’a souligné jeudi soir, Liverpool a peut-être fait la différence dès le début de saison. Avec huit victoires d’entrée, les Reds ont pris la tête du classement dès la deuxième journée pour ne jamais l’abandonner. Les hommes Jürgen Klopp n’ont manqué la victoire qu’une seule fois lors des 19 premiers matches, avec un match nul contre Manchester United à la 9e journée. La suite n’a pas été moins impressionnante, avec dix victoires, un nul et une défaite en douze matches.

à voir aussi Liverpool champion, victoire d'un groupe façonné par Jürgen Klopp depuis cinq ans Liverpool champion, victoire d'un groupe façonné par Jürgen Klopp depuis cinq ans

  • Titré avec sept matches d’avance

Avec un sacre à la 31e journée, Liverpool s’offre le titre le plus précoce de l’histoire du championnat anglais. Le record était jusque-là fixé à cinq journées par Manchester United (en 1908 et 2001), Everton (en 1985) et Manchester City (en 2018).

  • 23 victoires d’affilées à Anfield

En prolongeant une série entamée la saison dernière, Liverpool a signé 23 succès d’affilée à domicile, dont 16 lors de l’exercice actuel. Manchester City n’avait pu enchaîner « que » 20 victoires en 2012. Et les Reds ont encore trois rencontres à disputer à Anfield pour devenir la première équipe à réussir un 100% à domicile. Le record est fixé à 18 victoires par Chelsea (2006), Manchester United (2011) et Manchester City (2012, 2019).

Des records à viser

  • Les 32 victoires de City

Car il reste encore des records à aller chercher. Le premier est le record de victoires, avec cinq succès à aller chercher pour dépasser le Manchester City de Guardiola, auteur de 32 succès en 38 matches les deux dernières saisons. Avec sept matches à jouer, les Reds sont à 28 victoires. 

  • Passer la barre des 100 points

Un record qui leur en assurerait un autre, celui du nombre de points. Là encore, la barre a été fixée par City avec 100 points en 2017-2018. Après son succès de mercredi contre Crystal Palace, Liverpool en compte désormais 86. Soit 15 points à prendre sur 21 possibles pour entrer un peu plus dans l’histoire.

à voir aussi Liverpool champion, victoire d'un groupe façonné par Jürgen Klopp depuis cinq ans Liverpool champion, victoire d'un groupe façonné par Jürgen Klopp depuis cinq ans