Skrtel Gerrard Liverpool
Les joueurs de Liverpool Martin Skrtel et Steven Gerrard | AFP - ANDREW YATES

Liverpool domine Manchester City 3-2

Publié le , modifié le

Liverpool a réalisé une excellente opération dans la rencontre au sommet de la 34e journée de Premier League. Le leader s'est imposé 3-2 face à l'un de ses concurrents directs dans la course au titre, Manchester City. A quatre journées de la fin, les Reds possèdent 7 points d'avance sur les Citizens (qui comptent deux matches en moins) et consolident leur première place devant Chelsea qui a eu raison d'une équipe de Swansea réduite à dix (1-0).

Vingt-quatre ans après son dernier titre de champion, Liverpool a fait un grand pas. A Anfield, devant un public survolté, les hommes de Brendan Rodgers ont fait un pas immense vers un titre qui les fuit depuis 1990. Face à Manchester City, ils ont signé une dixième victoire d'affilée et ont vaincu une équipe de City qui n'avait plus perdu depuis cinq journées. Les Reds, qui ont rapidement mené 2-0 grâce à Sterling et Skrtel, ont tremblé lorsque les Citizens sont revenus à égalité dans le sillage de David Silva. Mais un but de Coutinho à la 79e minute, sur une erreur de Vincent Kompany, a remis Liverpool en tête pour ne plus la lâcher. La joie de Steven Gerrard au coup de sifflet final en disait long sur l'importance de ce succès.

L'émotion était présente dès le début de la rencontre. La partie a débuté après un très émouvant hommage aux 96 supporteurs de Liverpool tués dans la catastrophe d'Hillsborough, il y a 25  ans. Une banderole avec les mots "96, 25 ans" a été déployée dans les tribunes  d'Anfield par des supporteurs alors que joueurs et spectateurs observaient une  impressionnante minute de silence. Juste avant, la cérémonie avait commencé par un vibrant "You'll Never Walk  Alone", l'hymne du club, qui semblait ne jamais devoir finir. Comme portés par cette incroyable atmosphère, les Reds ont débuté le match  de façon idéale, étouffant City par leur vitesse, leur engagement et les appels  incessants des trois attaquants Suarez, Sturridge et surtout Sterling. C'est ce dernier qui a ouvert le score dès la 6e minute en profitant d'une  remarquable ouverture de Suarez. Peu après la sortie sur blessure de Yaya Touré côté City, Skrtel a doublé la mise pour Liverpool sur un corner tiré par Gerrard (26).

Silva entretient l'espoir

Les Citizens n'ont quasiment pas existé de toute la première période, se  réveillant seulement dans le temps additionnel avec notamment une volée de  Fernandinho superbement sauvée par Mignolet. Tout a pourtant changé en seulement cinq minutes en deuxième période, sous l'impulsion du remplaçant Milner. C'est d'abord Silva qui a ramené le score à 2-1 (57), avant un but contre son camp de Johnson qui permettait à City  d'égaliser (2-2, 61). Pendant un quart d'heure, Liverpool a alors vraiment subi et aurait pu  céder. Mais au contraire, c'est le capitaine de City Kompany qui a craqué,  offrant à l'excellent Coutinho le but décisif du 3-2 d'un dégagement  complètement manqué dans la surface. City qui restait sur 11 matches sans défaite en autant de déplacements  s'incline dans l'antre de Liverpool où il n'a plus ramené la victoire depuis 2003. La fin de match était tendue et Henderson laissait Liverpool à 10 pour le  temps additionnel après un tacle dangereux sur Nasri. Mais Liverpool tenait et  Anfield pouvait lancer un nouveau "You'll never walk alone".

Les Blues restent à l'affût

Dans la foulée de cette rencontre, Chelsea affrontait un concurrent à sa portée. Les hommes de José Mourinho ont toutefois souffert face à une équipe jouant le maintien (15e à trois points de la zone rouge). Et comme en Ligue des Champions face au Paris Saint-Germain, c'est Demba Ba qui s'est montré décisif pour Chelsea à la 68e minute sur une frappe sèche mal captée par le gardien adverse. Swansea qui jouait pourtant à dix après l'expulsion de Chico dès la 16e minute, a toutefois donné du mal aux Londoniens qui restent donc en lice pour le titre. Certains pensent déjà au déplacement à Anfield dans 15 jours...

Les résultats de la 34e journée de Premier League

Benoit Jourdain @BenJourd1