Liverpool-City, duel pour un titre

Liverpool-City, duel pour un titre

Publié le , modifié le

Les Reds (1er) accueillent Manchester City (3ème) à Anfield aujourd’hui (14h37) dans un duel décisif pour la Premier League. Liverpool espère distancer un concurrent direct pour le sacre. Et commémorer dignement les victimes du drame de Hillsborough avant la rencontre.

City n’aime pas Anfield. Leur dernier succès en terre liverpuldienne remonte à mai 2003 (2-1). Depuis, le bilan désastreux des Citizens à Liverpool se résume à cinq matchs nuls et dix défaites. Si une victoire n’est pas indispensable pour rester dans la course au titre, d’autant que le club mancunien compte deux matchs en retard (contre Sunderland le 16 avril et Aston Villa le 7 mai), une défaite compromettrait grandement leurs chances à quatre journées de la fin. "Ils ont investit pour gagner la Premier League et la Ligue des champions, renchérit Brendan Rodgers, l’entraîneur des Reds, soucieux de rester l’outsider de cette course au titre. Alors qu’ils vont venir chez nous pour obtenir un bon résultat, nous allons seulement essayer d’en profiter. Mais nous avons bien réussi dans les grands matchs jusqu’à présent."

A l’exception du match aller, peut-être. Liverpool s’était incliné à l’Etihad Stadium (1-2) en décembre 2013, malgré une bonne performance. Coutinho avait pourtant ouvert le score, avant que Kompany et Negredo ne donnent la victoire aux Sky Blues. Neuf succès en autant de rencontres ont bien plus que replacés les Scousers dans la course au titre ensuite. Leur meilleure série depuis 1990 (12 victoires d’affilée). L’année de leur dernier titre. Un signe annonciateur ? "Je répète souvent à mes coéquipiers que nous pouvons le gagner, révèle Mamadou Sakho, le défenseur français arrivé du PSG l’été dernier. Nous en avons la qualité et nous devons y croire. Depuis le début de la saison, l’équipe a progressé et a pratiqué un jeu plaisant."

La révolution Brendan Rodgers

Liverpool séduit. L’entraîneur nord-irlandais a façonné cette équipe avec sa vision novatrice du football, inspirée du Barça et qu’il avait déjà mise en place avec succès à Swansea (2010-2012). Comme en témoigne l’attaque des Reds, la meilleure de Premier League avec 90 réalisations. Avec Luis Suarez (29 buts) et Daniel Sturridge (20) en pointe, les Merseysiders restent rarement muets. La dernière fois, c’était le 2 novembre à Arsenal (0-2). En face, Sergio Aguero (15 buts) fera son grand retour pour répondre à la paire de Liverpool. L’ancien attaquant de l’Atletico Madrid a manqué les cinq dernières rencontres avec une blessure aux adducteurs, mais s’est entraîné normalement cette semaine.

"Son retour nous fait du bien, se réjouit Pablo Zabaleta, son compatriote argentin. Nous savons qu’Anfield est un stade où il est difficile de s’imposer car l’ambiance y est spéciale. "Surtout à deux jours des 25 ans du drame de Hillsborough, que le club commémorera cet après-midi. "Si nous remportons le titre cette saison, nous aurons une pensée pour les 96 victimes et leurs familles", avoue Rodgers. Une motivation supplémentaire pour le club, à laquelle s’ajoute un quart de siècle de disette sur la scène nationale.
 

Adrien Debargue