Chelsea Premier League
La joie des joueurs de Chelsea | AFP - PAUL ELLIS

Liverpool-Chelsea : Les Blues s'offrent un succès solide

Publié le , modifié le

Chelsea a remporté sur la pelouse d'Anfield sa neuvième victoire de la saison. En s'imposant 2-1 face à Liverpool grâce à des buts de Gary Cahill et Diego Costa, les hommes de José Mourinho ont enchaîné un 11e match sans défaite en Premier League et confortent un peu plus leur place de leader de Premier League. Pour Liverpool, les temps sont durs puisqu'après leur défaite contre Newcastle, ils enchaînent une deuxième défaite d'affilée, la troisième toutes compétitions confondues. A noter que de son côté, Manchester United a souffert mais est venu à bout de Crystal Palace 1-0.

Chelsea continue sa balade en Premier League. Sur la pelouse des Reds, les Blues ont enregistré une nouvelle victoire et sont toujours invaincus après 11 journées de Liverpool. Cueillis à froid par l'ouverture du score précoce de l'Allemand Emre Can (9e minute) bien aidé par le dos de Gary Cahill, les joueurs de José Mourinho sont d'abord revenus par le défenseur anglais (14e minute) avant de faire la différence après l'heure de jeu par Diego Costa, auteur de son 10e but de la saison. L'Espagnol rejoint Kun Aguero en tête du classement des buteurs, un classement où Mario Balotelli est bien loin, lui qui a bouclé son 25e match de Premier League d'affilée sans marquer. Avec ce succès, Chelsea est plus que jamais leader et compte désormais 15 points d'avance sur son adversaire du jour, empêtré dans le ventre mou du classement.

Le tweet de Gary Lineker

Le 10e but de Diego Costa pour Chelsea

Liverpool n'avait pas oublié la glissade de Steven Gerrard qui a coûté le titre l'an dernier. Mais cette saison Chelsea est une machine très bien huilée qui n'a pas eu besoin d'un coup du sort pour s'imposer face à des Reds bien ternes. Du moins, pas un aussi flagrant. Impressionnants, les Blues, pourtant menés très rapidement par un but d'Emre Can, ont d'abord compté sur Gary Cahill, fautif sur le premier but - c'est son dos qui détourne le ballon dans le but sur la frappe de l'Allemand - et la goal line technology pour égaliser. Sa frappe de près suite à une tête de John Terry sur un corner de Cesc Fabregas (14e) a bien franchi la ligne. Ce but a sonné le changement de physionomie de la rencontre. Plus discipliné et plus agressif, le onze de Mourinho a croqué peu à peu l'équipe de Brendan Rodgers. Eden Hazard, virevoltant, a eu plusieurs fois l'occasion de marquer, mais une jambe ou Mignolet ont empêché le Belge de traduire dans les faits la domination des Londoniens.      

En seconde période, Raheem Sterling a trouvé les gants de Thibaut Courtois qui s'est bien couché (53e). Cela sera la dernière alerte pour des Blues bien organisés autour d'un axe central Cahill-Terry qui a tout repoussé et qui n'a fait qu'une bouchée d'un Mario Balotelli encore une fois fantomatique. Sans attaquant, compliqué de marquer. Mourinho, lui, n'a pas ce problème puisqu'il peut compter sur un Diego Costa tout feu, tout flamme. L'international espagnol a marqué d'une reprise en force après un centre contré d'Azpilicueta qui avait été alerté par Willian (2-1, 67e). Ce dernier venait d'entrer en jeu, encore un coaching gagnant de la part de Mourinho. Costa en est à 10 buts en Premier League. Lui et ses coéquipiers flambent et après s'être déplacé sur la pelouse de Manchester United, de City et donc de Liverpool, ils ont parfaitement négocié leurs déplacements périlleux. En Angleterre, il y a bien Chelsea et les autres.

Mata libère Manchester

Plus tard dans l'après-midi, Manchester United a timidement battu (1-0) Crystal Palace et pour provisoirement remonter à la 6e place. Les Red Devils qui n'avaient plus gagné depuis trois matches, se retrouvent du coup à un point de la 5e place, qualificative pour une coupe d'Europe. Un but de Juan Mata (66e), entré en jeu quatre minutes auparavant, a sauvé les Mancuniens dominateurs mais stériles en attaque et donné de l'intérêt à une rencontre peu excitante.

Excités, les supporteurs des Saints de Southampton ne cessent de l'être. Un doublé de Shane Long leur a permis de décrocher leur 11e victoire en 12 matches. Résultat: ils restent au contact des Blues avec une deuxième place qu'ils conserveront même en cas de victoire de Manchester City contre QPR. Dans les autres rencontres, West Ham, malgré son nul (0-0) à domicile contre Aston Villa (16), a conservé sa 4e place. Burnley, malgré son premier succès de la saison (1-0) contre Hull (14), devra attendre pour délaisser sa dernière place.