Liverpool-Chelsea, duel à distance

Liverpool-Chelsea, duel à distance

Publié le , modifié le

Liverpool , Chelsea et Manchester City, tous opposés à des équipes de bas de tableau ce week-end pour la 35e journée du championnat d'Angleterre, continuent leur lutte serrée pour le titre alors que la bagarre pour la 4e place entre Arsenal, qui se rend à Hull, et Everton, qui reçoit Manchester United, fait rage.

. Attention aux petits pour Reds et Blues. Manchester City l'a encore  appris à ses dépens mercredi: en Premier League plus qu'ailleurs, un match  n'est jamais gagné d'avance, surtout contre des mal classés. Méfiance donc pour  Liverpool  qui se rend dimanche à Norwich (17e et qui se bat pour ne pas  descendre) et pour Chelsea qui reçoit Sunderland (20e et dernier mais qui peut  encore se maintenir) samedi à Stamford Bridge. Sunderland a été à quelques  secondes de battre Manchester City mercredi alors que Norwich est toujours un  déplacement difficile, surtout sans Daniel Sturridge.

Rogers: "Pas d'excès de confiance"

Mais la confiance et la dynamique de victoire actuelle des Reds sont telles  qu'ils paraissent au-dessus de tout risque. Mais leur entraîneur Brendan  Rodgers les a tout de même prévenus: "Pas d'excès de confiance, encore moins  contre des +petites+ équipes". Chelsea, 2e à deux points de Liverpool , est plus  que jamais dans la course au titre, même si ses victoires sont parfois  poussives. Ils ont l'occasion de mettre la pression sur le leader avant de se  rendre à Anfield le week-end prochain pour la finale du championnat.
   
. Everton et Manchester City pour rebondir. Le match nul de City arraché  dans les dernières minutes à domicile mercredi face à Sunderland (2-2) a eu un  goût de défaite. Les hommes de Manuel Pellegrini sont désormais relégués à 4  points de Chelsea et 6 de Liverpool , avec certes un match de plus à jouer.  Autant dire qu'il faudra un petit miracle aux Citizens pour être champions. En  attendant un faux pas de leurs concurrents, il leur faudra ne pas répéter les  mêmes erreurs lundi face à West Bromwich (16e du classement). Mais ils n'ont  plus leur destin en mains, et ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes, eux qui  ont le meilleur effectif.

Everton-Arsenal, très serré

Pour Everton, le choc du revers face à Crystal Palace (3-2) à domicile  mercredi n'est toujours pas digéré. Comme City, il a perdu très gros ce soir-là  et a laissé à Arsenal cette 4e place synonyme de qualification pour la  prochaine Ligue des champions. "Arsenal perdra des points d'ici à la fin de la  saison", a commenté leur entraîneur, Roberto Martinez. Mais il faudra aussi que  les Toffees, eux, n'en perdent pas.
   
. Arsenal a repris la main. La saison dernière, les Gunners étaient  longtemps restés 5e derrière Tottenham avant de dépasser les Spurs dans la  dernière ligne droite, profitant de leurs erreurs pour finir 4e. Cette année  semble copier le même scénario. Alors qu'Everton semblait fort et en confiance,  on promettait à Wenger et ses joueurs une 5e place et une absence en Ligue des  champions pour la première fois en 17 ans. Et puis le faux pas de "l'autre"  équipe de Liverpool , associé à la victoire d'Arsenal sur West Ham mardi (3-1),  a permis aux Londoniens d'avoir de nouveau leur destin en mains. S'ils gagnent  leurs quatre derniers matches, à commencer par dimanche à Hull dans un remake  anticipé de la prochaine finale de la Coupe d'Angleterre, ils finiront 4e.  Mesut Ozil devrait être de retour après six semaines d'absence, ce qui  augmentera encore les chances d'Arsenal de s'assurer une nouvelle qualification  pour la Ligue des champions.

AFP