Liverpool, Anfield
Les Reds à la fête | ANDREW YATES / AFP

Liverpool applique le tarif maison

Publié le , modifié le

Comme Arsenal et Everton avant eux, les Gallois de Swansea sont repartis d'Anfield les valises pleines lors de la 27e journée de Premier League (4-0). Invaincu depuis huit matches, Liverpool revient à 4 points d'Arsenal, leader. Les Reds peuvent encore fêter d'un titre qui les fuit depuis 23 ans.

Meilleure attaque de Premier League avec 70 buts inscrits en 27 journées, Liverpool a fait honneur à son statut face à Swansea. Sur leur pelouse, les hommes de Brendan Rodgers ont aligné un huitième match sans défaite grâce à des doublés d'Henderson et de Sturridge. Une fois encore, les Reds ont été sauvés par leur ligne offensive de feu, aussi performante que la défense est inquiétante. A l'image de son défenseur central Martin Skrtel, auteur des deux fautes ayant amené un coup-franc décisif et un pénalty, l'arrière-garde des Liverpuldians s'est montrée fébrile. Idéalement lancés par deux buts précoces de Daniel Sturridge (3e) et Jordan Henderson (20e), auteur d'une frappe splendide, les Reds se sont laissés surprendre par leurs visiteurs. En réponse à l'ancien joueur de Sunderland, Shelvey a scoré d'une superbe frappe (23e). Quatre minutes plus tard, Skrtel trompait son gardien et ruinait les efforts de ses partenaires (27e).

Henderson et les "deux S​"

Cela ne décourageait pas les "deux S", canonniers en chef du club de la Mersey. Suarez déposait une offrande sur le crâne de Sturridge (3-2, 38e). Le public d'Anfield en avait pour son argent, comme lors des réceptions récentes d'Arsenal et d'Everton. Son nom commence aussi par un S, mais il n'était pas au niveau de ses compères du clan. Sur un centre de Dyer, le Slovaque bousculait Bony, qui se faisait justice (3-3, 48e). A l'heure de jeu, le défenseur couvrait De Guzman. Mignolet sauvait la baraque. Un quart d'heure plus tard, Suarez revenait en piste. Sa frappe était renvoyée par Williams... sur Henderson. En difficulté lors de ses deux premières saisons dans le Nord-Ouest de l'Angleterre, le meneur de jeu justifie enfin les 22 millions d'euros investis sur lui à l'été 2011. Quatrièmes, les Scousers pointent à une unité de Man City, 3e avec un match en retard toutefois. Leader, Arsenal n'a plus que quatre points d'avance sur les Reds. Depuis 1990, Liverpool court après un titre de champion d'Angleterre. Si leur attaque reste à ce niveau et leur défense se met au diapason, les Reds pourraient en finir avec ce sevrage.

Rémy redonne le sourire à Newcastle

Dix buts encaissés pour trois revers consécutifs, Newcastle était proche de sombrer dans la déprime. Lors des dix derniers matches, les hommes d'Alan Pardew sont ressortis sept fois tête basse. En recevant Aston Villa, les Toons souhaitaient relancer la machine. Handicapés par la maladresse de Papis Cissé, ils s'en sont remis à un but tardif de Loïc Rémy. A la 92e minute, l'attaquant français a contrôlé le ballon, crocheté son adversaire direct et battu Guzan d'un puissant tir de l'intérieur du pied gauche. Newcastle est huitième du classement avec 40 points.

Jerome Carrere