Supporters Liverpool
"You'll never walk alone" est l'un des chants les plus célèbres dans les stades de football. | SEBASTIEN BOZON / AFP

Les Reds encore dans le rouge financièrement

Publié le , modifié le

Liverpool a enregistré 23,2 millions d'euros de pertes (19,8 millions de livres) lors de l'exercice 2016 clôt le 31 mai, en dépit d'une augmentation de 5,7 millions d'euros de son chiffre d'affaires, ont annoncé mercredi les Reds dans un communiqué. Lors des deux dernières périodes comptables, le club, racheté en octobre 2010 par le groupe américain Fenway Sports (FSG), avait toutefois réussi à renouer légèrement avec les bénéfices après sept années d'affilée négatives.

"Ces résultats montrent les progrès financiers solides qui ont été réalisés au cours des six dernières années sous la direction FSG grâce aux investissements dans l'équipe et dans le stade", a déclaré Andy Hughes le directeur général dans un communiqué. "L'augmentation du chiffre d'affaires (de 348,3 M EUR à 354 M EUR, ndlr) apporte un nouveau souffle à la situation financière du club, malgré la hausse des coûts de transferts des joueurs, des salaires et des coûts des agents". Liverpool a signé douze joueurs pendant la saison 2015-2016, dépensant 37,5 millions d'euros pour l'attaquant Christian Benteke et 34 millions d'euros pour l'attaquant brésilien Roberto Firmino.

A son arrivée, FNG a hérité d'énormes dettes des anciens propriétaires et a dû effectuer des restructurations drastiques pour sauver le groupe de la faillite. Liverpool est le seul club du Top 10 (9e) du dernier classement financier du cabinet Deloitte à ne pas participer à la Ligue des Champions cette saison. Lors de la saison 2015-2016, celle qui correspond au dernier exercice comptable, les Reds n'avaient pas disputé la très rémunératrice compétition européenne, et ils avaient dû se contenter de l'Europa League, dont ils avaient atteint la finale. Ils avaient également fini à une indigne 8e place en championnat. L'équipe de Jürgen Kopp occupe actuellement la 5e place du classement de Premier League, à une place d'une qualification en C1.

AFP