Manchester United
Ryan Giggs et Wayne Rooney | AFP - OLLY GREENWOOD

Les hommes du 20e titre de MU

Publié le , modifié le

Le vingtième sacre de Manchester United a été avant tout celui d'un groupe extrêmement complet. Six joueurs se sont toutefois mis en avant dans cet effectif de luxe.

Robin Van Persie
Le club n'a pas eu à regretter les 28 millions d'euros  dépensés pour faire venir le Néerlandais d'Arsenal. Au bout de dix minutes sous  le maillot rouge, il avait déjà marqué le premier de ses 24 buts de la saison  en Premier League, total encore améliorable lors des quatre dernières journées.  Excellent tireur de coups de pied arrêtés, il a été de loin le joueur le plus  rentable de l'équipe avec également huit passes décisives. Il a connu un  passage à vide en fin de saison (deux mois sans marquer entre février et  avril), mais a terminé en boulet de canon avec un triplé lors du match du titre  contre Aston Villa, qui l'a mis en tête du classement des buteurs. A 29 ans, il  n'avait encore jamais connu le bonheur d'un titre national.
   
Michael Carrick
L'Anglais de 31 ans n'est pas le joueur le plus  spectaculaire du groupe et ses stats - 1 but, 4 passes décisives - ne donnent  pas non plus une idée juste de son importance. Placé devant la défense, il a  été le pivot du milieu de terrain et la rampe de lancement idéale des  offensives de ManU grâce à la précision de ses passes.
   
Patrice Evra
A 31 ans, le quintuple champion d'Angleterre n'a donné nul  signe d'essoufflement sur son aile gauche. Trente-et-une fois dans le onze de  départ, il a été le joueur le plus souvent titularisé avec Van Persie et  Carrick. Le jeune Alexandre Buttner, recruté comme doublure, n'a pratiquement  pas mis les pieds sur le terrain. Le vice-capitaine s'est même découvert un  talent de buteur en marquant à quatre reprises, soit deux fois plus que lors de  ses sept premières saisons à Manchester. 
   
David De Gea
Le jeune Espagnol de 22 ans s'est imposé comme le N.1 dans la  cage grâce à des arrêts spectaculaires, dans un style parfois non-académique.  Alex Ferguson voit désormais en lui "un gardien de première classe" et le digne  successeur de Van der Sar. La saison avait pourtant mal démarré pour ce gardien  qui manque encore un peu de présence physique dans la surface. L'entraîneur l'a  même envoyé se ressourcer sur le banc à plusieurs reprises pendant l'automne  après quelques bourdes. 
   
Wayne Rooney
Avec l'arrivée de Van Persie, la star a dû faire évoluer son  jeu. Plus en retrait, l'Anglais a marqué moins de buts que la saison dernière  (12 contre 27 la saison dernière) mais donné plus de passes décisives données  (10 contre 4). L'équipe a été moins dépendante de ses performances, à la  satisfaction de Sir Alex. L'Ecossais s'est même permis de le laisser sur le  banc pour le match décisif de Ligue des champions contre Madrid, ce qui n'a pas  manqué de déclencher des rumeurs de départ, vigoureusement démenties par  l'entraîneur.  
   
Rio Ferdinand
Plutôt friable en début de saison, la défense de ManU s'est  imperméabilisée au fil des matches. Elle n'a encaissé que six buts en Premier  League en 2013, soit 0,4 par match. A 34 ans, Ferdinand en a été l'élément  stabilisateur. Ses performances lui ont valu un rappel en équipe  d'Angleterre... qu'il a décliné.

 

AFP