Roberto Soldado Tottenham
Roberto Soldado | GLYN KIRK / AFP

Les fans de Tottenham font polémique

Publié le , modifié le

Les supporteurs de Tottenham, qui se définissent eux-mêmes comme des "Youpins" pour protester contre l'antisémitisme dont ils sont victimes, sont actuellement au coeur d'une polémique en Angleterre et le président de l'association des joueurs a à son tour demandé de cesser ces chants. "Les supporteurs de Tottenham ont-il le droit de s'approprier un tel langage qui serait jugé offensant s'il était prononcé par n'importe qui d'autre?", s'interroge ainsi Clarke Carlisle, le président de la PFA, l'association des joueurs professionnels.

"Je ne pense pas qu'ils puissent le faire. Les supporteurs des Spurs n'ont  peut-être pas l'intention d'être offensant, mais c'est perçu comme tel par une  partie de la population et la loi dans ce pays ne permet pas ça. Ce n'est pas  juste mon opinion personnelle", continue-t-il.  "Il ne faut pas les laisser s'approprier un terme péjoratif qui a été  utilisé à une certaine époque terrible pour dénigrer une partie de la  population", conclut M. Carlisle.

Implanté dans le nord-est de Londres, le club de Tottenham, actuellement  présidé par Daniel Levy, est historiquement associé à la communauté juive et il  est conspué par les fans adverses pour cette raison alors que ses propres  soutiens ont, en signe de protestation, pris l'habitude de se proclamer  "l'armée des Youpins". En dépit de la récente prise de position similaire de la fédération  anglaise (FA) pour bannir ces chants satiriques des supporteurs des Spurs, le  Premier ministre David Cameron lui-même est entré dans la polémique dans une  interview accordée mardi au Jewish Chronicle en prenant la position inverse.

"Nous chanterons ce que nous voulons"

"Il y a une différence entre des supporteurs des Spurs qui se qualifient  eux-mêmes de +youpins+ et quelqu'un qui utilise ce terme pour insulter une  tierce personne, expliquait le Premier ministre. "Les discours haineux doivent  être poursuivis mais seulement s'ils sont motivés par la haine". En signe de défiance vis-à-vis de la FA, les supporteurs des Spurs ont  continué de plus belle samedi lors de la victoire contre Norwich (2-0) en  chantant "Nous chanterons ce que nous voulons". Le club a pour sa part répondu à l'avertissement de la FA en expliquant  qu'il allait soumettre un questionnaire à ses abonnés pour savoir si la  pratique devait s'arrêter.

L'an passé, des supporteurs de West Ham, un autre club londonien, ont ainsi  mimé à White Hart Lane, le stade de Tottenham, le bruit de chambres à gaz. Ils  avaient aussi chanté des slogans à la gloire de l'ex-joueur Paolo Di Canio,  qui, à la manière des Nazis, saluait les supporteurs de la Lazio en tendant le  bras droit et avait déclaré son admiration pour Benito Mussolini.

AFP