Manchester City Arsenal
Fernandinho (Manchester City) face à Alex Iwobi (Arsenal). | Oli SCARFF / AFP

League Cup : Arsenal pour sauver sa saison

Publié le , modifié le

Largué en championnat (6e à 7 points de Tottenham, 5e), éliminé en Cup et à la peine en Ligue Europa, Arsenal joue (déjà) presque sa saison ce dimanche face à Manchester City, en finale de la Coupe de la Ligue. Invaincus depuis 5 matchs face aux Gunners, les Citizens s'avancent fort de certitudes confortées face à Bâle en Ligue des Champions (4-0) malgré un accroc en Cup face à Wigan (D3) lundi dernier (0-1).

Une occasion à double tranchant. La finale de League Cup de ce dimanche (17h30) pourrait bien être un tournant dans la saison d'Arsenal. Les joueurs d'Arsène Wenger, distancés en championnat (6e à 28 points du leader...Manchester City), ont été éliminés par Nottingham Forest en Cup début janvier (4-2). En Ligue Europa, ils se sont compliqués la tâche pour sortir les Suédois d'Östersunds (3-0, 1-2) et rencontreront l'AC Milan en 8e de finale. Pas une mince affaire.

De quoi donner donc à cette finale de League Cup des allures de dernière chance. Si les Gunners l'emportent, ils sauveraient une saison bien mal embarquée. Une défaite les condamnerait à l'exploit en Ligue Europa pour remporter un titre cette saison, mais aussi pour accéder à l'Europe, eux qui ne sont actuellement pas qualifiés en championnat. Arsène Wenger, qui sait qu'une défaite pourrait à nouveau le placer en situation difficile, compte sur l'expérience pour aborder sereinement le couperet.  "J'ai l'avantage d'avoir joué beaucoup de finales et je sais à quel point c'est à chaque fois une journée spéciale, dans un stade de Wembley coupé en deux", a affirmé le manager londonien vendredi matin en conférence de presse.

Une première pour Wenger ?

Problème : comment battre l'actuelle meilleure équipe du monde ? Gargantuesque en championnat (16 points d'avance sur son dauphin United) et facile en Champions League (victoire 4-0 face à Bäle en huitièmes aller), City reste sur 9 victoires en 12 matchs depuis le début de l'année. Si Raheem Sterling est incertain, les Citizens pourraient enregistrer le retour de Gabriel Jesus. Une mauvaise nouvelle pour les Cannoniers, puisque le Brésilien avait inscrit 8 buts en 18 matchs avant sa blessure.

"Il faut d'abord y croire très fort, être bien organisés, saisir la moindre opportunité d'avancer et de déployer notre jeu offensif". Cible identifiée : Kevin De Bruyne, "l'une des grandes forces de Man City car il est devenu un joueur très complet, un milieu de terrain moderne, un bagarreur bon des deux pieds", juge Wenger, qui a remporté sept fois la Coupe d'Angleterre mais jamais la Coupe de la Ligue.

Lacazette et Mkhitaryan out, Özil in

En attaque, le technicien alsacien devra jongler. Il devrait récupérer son maître à jouer, Mesut Özil. Mais il devra se passer d'Alexandre Lacazette (blessé), et d'Henrik Mkhitaryan, inéligible, car ayant déjà joué la League Cup avec Manchester United cette saison. De quoi compliquer une tâche déjà ardue par le rythme irrégulier des Gunners (5 défaites sur leurs 11 matchs de 2018). Exploit obligatoire donc. Suffisant pour sauver la saison d'Arsenal ?