Le président de Watford s'oppose au plan de reprise de la Premier League

Publié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Le président de Watford souhaite pouvoir jouer le reste des matches à domicile, dans le stade de Vicarage Road
Le président de Watford souhaite pouvoir jouer le reste des matches à domicile, dans le stade de Vicarage Road | PRESS ASSOCIATION IMAGES/MAXPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Alors que le Project Restart vise la reprise de la Premier League début juin après un retour sur les terrains d'entraînement dans les prochaines semaines, le président de Watford, 17e du championnat anglais, s'est opposé à ce projet. Dans une tribune publiée ce samedi dans The Times, Scott Duxbury se justifie en excluant l'hypothèse actuellement privilégiée de jouer les matches sur des terrains neutres, alors que son club est proche de la relégation. Le président des Hornets se montre très honnête, et admet défendre son "intérêt personnel".

17e de Premier League lors de la 29e journée, la dernière disputée début mars avant la suspension des compétitions, le club de Watford s'oppose au plan de reprise du championnat anglais imaginé par les instances britanniques. Le président des Hornets, Scott Duxbury, s'est justifié ce samedi en publiant une tribune dans le quotidien The Times, dans laquelle il se montre très honnête pour expliquer les raisons qui le poussent à refuser le projet de reprise qui doit voir les 92 derniers matches de la saison se dérouler à huis clos.

"Les critiques diront que ma position est fondée sur l'intérêt personnel et ils auraient tout à fait raison", écrit le président de Watford, alors que son club est à égalité de points avec Bournemouth, qui occupe la 18e place synonyme de relégation en Championship. Si le gouvernement apporte son feu vert, le Project Restart imaginé par les dirigeants du football britannique doit permettre à la Premier League de reprendre début juin après un retour sur les terrains d'entraînement dans les prochaines semaines.

Les Hornets refusent le principe de matches sur terrain neutre

Mais après Aston Villa et Brighton, Watford s'ajoute à la liste des clubs opposés au principe de "neutral venues", qui doit permettre de jouer les matches sur des terrains neutres. "On nous dit maintenant que nous ne pourrons pas jouer nos matches à domicile restants à Vicarage Road, avec l'avantage qui en découle", avance Scott Duxbury, qui met en avant le fait que les Hornets ont été la seule équipe à s'imposer contre le leader Liverpool cette saison, à domicile, lors de la 28e journée (3-0). "Avec tous ces compromis et ces risques pour la santé, on nous demande de terminer une compétition qui ne ressemble pas à celle que nous avons commencée, ce qui pourrait mettre fin à un petit club comme Watford en Premier League. Est-ce que c'est juste ? Est-ce qu'il y a un semblant d'intégrité sportive ? Bien sûr que non", écrit le président de Watford.

à voir aussi Premier League : Jouer sur terrain neutre sans public, la mesure qui divise les clubs anglais appelés à se prononcer lundi Premier League : Jouer sur terrain neutre sans public, la mesure qui divise les clubs anglais appelés à se prononcer lundi

Quatorze clubs sur les vingt qui composent la Premier League doivent être d'accord avec le Project Restart pour que celui-ci soit ensuite présenté au gouvernement, qui donnera ou non son feu vert par la suite. Selon le président des Hornets, six clubs y seraient opposés pour le moment. Si Scott Duxbury souhaite "protéger [son] club et les personnes qu'il emploie" et qu'il explique que "il n'y pas d'altruisme en Premier League, mais vingt intérêts différents", il se dit tout de même prêt à "trouver une solution qui permettra à la saison de se terminer en toute sécurité et équité."