Jesse Lingard auteur d'un doublé contre Arsenal
Jesse Lingard auteur d'un doublé contre Arsenal | AFP

Le gros coup de Manchester United face à Arsenal

Publié le , modifié le

Manchester United a remporté samedi un sommet d'intensité contre Arsenal (3-1) pour conforter sa deuxième place du Championnat d'Angleterre et se rapprocher du leader City qu'il affrontera dimanche prochain dans un alléchant Derby. Cette affiche de la 15e journée été celle de Paul Pogba, dans tous les coups, les bons comme les mauvais à l'image de son expulsion. Le milieu français, diable parmi les Red Devils, a été déterminant pour sortir United du piège de l'Emirates, où les Gunners avaient remporté leurs sept premiers matches de Premier League.

Double passeur décisif, la "Pioche" a rayonné comme trait d'union entre un bloc défensif compact et une attaque ultra efficace. Mais son exclusion en fin de match, pour une méchante semelle (74), a terni sa copie... et le contraindra à suivre le choc contre les Citizens, attendu comme l'un des tournants dans la course au titre, depuis les tribunes.

Les hommes de José Mourinho engrangent un quatrième succès de rang, le second à l'extérieur, pour se rapprocher à cinq points de City (40 pts) qui a encore un match à jouer, contre le mal-classé West Ham dimanche. Pour Arsenal, cette défaite marque un coup d'arrêt après trois victoires consécutives. Les Gunners rétrogradent à la 5e place (28 pts), doublés par Liverpool (4e, 29 pts) victorieux plus tôt dans l'après-midi à Brighton (5-1).

La rencontre a été enlevée, mais Manchester United, en marquant rapidement, a dicté son tempo, laissant Arsenal, piqué par son entame ratée, se lasser progressivement face à son gardien David de Gea en état de grâce.

Doublé de Linga​rd

D'entrée, Antonio Valencia et Paul Pogba combinaient à merveille et l'Equatorien ne se faisait pas prier pour glisser la balle entre les jambes de Petr Cech (0-1, 4e). On jouait à peine la dixième minute, quand une erreur du défenseur central Shkrodan Mustafi ouvrait un boulevard aux attaquants mancuniens, Anthony Martial, encore lui, offrant sur un plateau le but du 2-0 à Jesse Lingard (0-2, 11e).

Pour Mourinho, le scénario était idéal: Manchester United n'est jamais aussi fort qu'en s'appuyant sur sa défense, la meilleure de Premier League, et en procédant par contres, où le talent de Martial ou la puissance de Romelu Lukaku peuvent s'exprimer. Arsenal a bien poussé, mais De Gea a veillé (35e, 45e), et quand il était battu, c'était sa barre transversale (32e) ou Ashley Young, sur la ligne (29e), qui prenaient le relais.

Au retour des vestiaires, la persévérance des Gunners a payé avec la réduction du score par Alexandre Lacazette (1-2, 49e). Manchester semblait au fond du trou, mais De Gea sortait encore deux parades coup sur coup, sur des frappes de Lacazette et Iwobi, pour écoeurer les Londoniens (56e). La tempête était passée. Sur contre, Lingard, servi par Pogba, a enfoncé le clou (1-3, 63e). L'exclusion du Français, pour une vilaine semelle sur le genou d'Hector Bellerin, n'aura pas relancé les Gunners, assommés par ce but.

AFP