Leicester
Surprenant leader de Premier League, Leicester va devoir confirmer. | PAUL GREENWOOD / BACKPAGE IMAGES Ltd / DPPI media

La Premier League à l'heure du Boxing Day

Publié le , modifié le

Le football a un point commun avec Noël : c’est une affaire de traditions. Quand au matin du 25 décembre les enfants savent que leurs cadeaux attendent au pied du sapin, les passionnés du ballon rond savent ce qui les attend le lendemain : le Boxing Day. Un rendez-vous incontournable pour la Premier League, mais aussi pour le monde du football qui a les yeux rivés sur l’Angleterre et son championnat.

Les origines du Boxing Day

L’instauration du Boxing Day remonte à 1871, année où le 26 décembre a été décrété jour férié en Angleterre. Et pour cause, au XIXe siècle, les familles qui disposaient d’un personnel autorisaient ces derniers à prendre un jour de congé. Ils repartaient chez eux avec les restes des repas de Noël, voire quelques cadeaux. Mais les origines du Boxing Day dans le monde du football remonte à 1860, quand le Sheffield FC, créé trois ans plus trois, rencontre le Hallam FC, pour ce qui est considéré comme le premier derby de l’histoire. C’était un 26 décembre, et depuis, la tradition perdure.  

Pourquoi le Boxing Day a autant de succès

Que ce soit pour le football ou non, le 26 décembre est un jour de fête en Angleterre : celui où tout est possible. C’est également devenue une vraie fête familiale, et nombreuses sont les familles qui se dirigent vers les stades à cette période de l’année.

Et surtout, cette période reste cruciale pour le championnat anglais. La Premier League, contrairement aux autres, n’observe pas de trêve pour les fêtes. Au contraire, le rythme n’est jamais aussi intense que lors de cette fameuse semaine : avec trois rencontres en sept jours, le programme s’annonce corsé. Cet enchaînement entraîne bien souvent une certaine dynamique pour la suite de la saison. Si elle ne permet pas de couronner le futur champion, la conclusion du Boxing Day apporte souvent certaines certitudes. C’est ce qui s’est passé il y a deux ans : lors du Boxing Day, Manchester City remportait son duel face à Liverpool (2-1). Quelques mois plus tard, ce sont les Citizens qui remportaient le classement de la Premier League devant… les Reds.

Les affiches de samedi : Leicester doit tenir le choc, Van Gaal sous pression

Surprenant leader du championnat avec une seule défaite en 17  matchs, Leicester se déplace à Liverpool dans un match à haute tension. Avant le choc face à City (3e du championnat à six points), les Fox doivent consolider leur place par rapport à Arsenal qui rôde à deux points seulement. Les hommes d’Arsène Wenger ont en effet l’occasion de reprendre la tête du championnat, et ce dès samedi face à Southamption (20h45).
Gus Hiddink sera pour la première fois cette saison sur le banc de Chelsea, pour un duel face à Watford qui s’annonce périlleux (16h00). Quant à Manchester United, les Red Devils savent qu’ils doivent redresser la barre et éviter une quatrième défaite consécutive. Louis Van Gaal se sait sous pression ; face à Sunderland (16h00), lui et ses hommes n’ont pas le droit à l’erreur.

Les principales rencontres :​

Stoke City – Manchester United (13h45)
Chelsea – Watford (16h00)
Liverpool – Leicester (16h00)
Manchester City – Sunderland (16h00)
Southampton – Arsenal (20h45)