Gabriel Jesus, le saveur de City
Gabriel Jesus, le saveur de City | PAUL ELLIS / AFP

Jesus sauve Manchester City, United écrase Leicester

Publié le , modifié le

Manchester City s'est parfaitement relancé dans la course à la Ligue des champions après une semaine parfaite conclue joliment à Swansea (2-1), tandis que Manchester United a entretenu ses espoirs européens avec une victoire à Leicester (3-0) en clôture de la 24e journée de Premier League.

Après avoir humilié West Ham(4-0), les "Citizens" enchaînent donc un deuxième succès de rang et remontent au troisième rang (49 pts), à une longueur de Tottenham (50 pts) mais toujours très loin du leader Chelsea (59 pts). Les "Red Devils", qui restaient sur trois nuls de suite --dont un peu glorieux 0-0 à Old Trafford contre Hull mercredi--, campent toujours à la sixième place mais se rapprochent à grand-pas du quatuor de tête. ManU possède désormais 45 points, soit seulement deux unités de moins que le quatrième Arsenal. En pleine déconfiture, Arsenal, après sa deuxième défaite de suite samedi à Chelsea (3-1), et Liverpool (5e), battu à Hull (2-0) et incapable de sortir de son marasme, ont abandonné leurs illusions de titre mardi. Chelsea a désormais un matelas de douze points sur les "Gunners", de treize sur les "Reds".

Jesus Superstar

Il multiplie les buts. Depuis son arrivée en janvier en provenance de Palmeiras, Gabriel Jesus (19 ans) impressionne. A l'Etihad Stadium, le jeune Brésilien a sauvé les siens grâce à deux buts, dont celui de la victoire dans le temps additionnel (90+2) qui répondait à l'égalisation de Sigurdsson quelques minutes plus tôt (81). Déjà brillant contre West Ham avec un but et une passe décisive, la pépite a ainsi marqué trois buts cette semaine, pour ses deux premières titularisations en Premier League. "Il n'a eu besoin que de quelques entraînements pour être prêt (...) Certains gars ont besoin de temps pour connaître le championnat, leurs coéquipiers, et lui, il arrive comme ça", a savouré Pep Guardiola, qui avait choisi de renouveler sa confiance au jeune trident offensif Sterling-Jesus-Sané, laissant pour la deuxième fois consécutive Agüero sur le banc. "Tout le monde est surpris par son niveau", a continué le Catalan. "Dans la surface, il est spécial. Sans le ballon, il est impliqué. Il est tellement intelligent, il sait quand il doit mettre la pression sur les défenseurs centraux." Les "Citizens" ont largement dominé (17 tirs à 4) mais n'ont pas su tuer le match et se sont tout de même fait peur après l'égalisation de Sigurdsson. Mais Jesus veillait.

ManU "zlatane" les "Foxes"

Pas de quartier. Les "Red Devils" n'ont pas fait de cadeau aux champions d'Angleterre en titre. Les hommes de José Mourinho ont plié le match en deux minutes à l'approche de la mi-temps. Mkhitaryan a d'abord pris de vitesse la défense de Leicester (42) puis Ibrahimovic a repris du plat du pied un bon centre de Valencia (44) pour inscrire son quinzième but de la saison en Premier League. Enfin, Mata a scellé la rencontre au retour des vestiaires après un une-deux avec Mkhitaryan (49). Pour le Leicester de Claudio Ranieri, c'est la troisième défaite de suite. Les "Foxes", 16e, n'ont qu'un point d'avance sur la zone de relégation.

AFP