Hull en vente après le refus de la FA de changer son nom

Publié le , modifié le

Le propriétaire de Hull City, Assem Allam, a révélé jeudi qu'il avait mis le club en vente en avril après que la Fédération anglaise de football (FA) eut rejeté sa demande de rebaptiser officiellement le club en "Hull Tigers" (les Tigres).

"Nous avons dit plus tôt cette année que le club serait à vendre si notre tentative de promouvoir les 'Hull Tigers' comme un nom de marque et comme nouveau nom du club, avorterait", a déclaré Assem Allam, un homme d'affaires égyptien de 75 ans, qui a racheté en décembre 2010 le club alors en 2e division et actuel 12e de la Premier League "Suite à la décision de la FA prononcée le 9 avril, j'ai annoncé le 10 avril -dans les 22 heures- que Hull City était à vendre", a-t-il ajouté.

Allam, qui a pris la tête du club en décembre 2010, a également révélé qu'il allait faire appel de la décision de la FA auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS). La volonté d'Allam de changer le nom de Hull City avait suscité une vague de réprobation dans les clubs de supporteurs, qui ont formé un groupe appelé 'City jusqu'à la mort' pour s'opposer aux propositions de l'homme d'affaire égyptien. Le propriétaire s'est plaint que le mot 'City' était "moche" et "commun" et a fait valoir que rebaptiser le club en 'Hull Tigers' serait plus vendeur.

AFP