Le buteur de Tottenham, Harry Kane
Le joueur de Tottenham, Harry Kane, meilleur buteur du championnat | AFP - GLYN KIRK

Harry Kane et Tottenham explosent West Bromwich et mettent la pression sur Chelsea

Publié le , modifié le

Tottenham a mis la pression sur les prétendants au titre en s'imposant aisément contre West Bromwich (4-0) grâce notamment à un triplé d'Harry Kane, samedi en ouverture de la 21e journée de Premier League.

Avec cette sixième victoire de suite, les Londoniens du Nord prennent la 2e place (45 pts), à quatre longueurs du leader Chelsea (49 pts), qui doit affronter Leicester plus tard dans la journée. Liverpool (3e avec 44 pts) et Manchester City (4e avec 42 pts) essaieront de suivre le rythme dimanche, respectivement dans le choc contre Manchester United (6e) et en se déplaçant sur la pelouse d'Everton (7e). Les "Spurs", qui avaient mis un terme à la série d'invincibilité de treize matches des "Blues" lors de la dernière journée, n'ont jamais tremblé contre les "Baggies". A White Hart Lane, ils ont dominé de la tête et des épaules, surtout lors d'une prermière période à sens unique où les hommes de Mauricio Pochettino, qui ont maintenant inscrit 14 buts lors de leurs quatre derniers matches, ont monopolisé le ballon près de 80% du temps.

Le score aurait pu être plus lourd

C'est donc logiquement qu'ils ont ouvert le score dès la 12e minute. Servi par Eriksen, Kane contrôlait dans la surface et trouvait d'une frappe limpide la lucarne gauche de Ben Foster. L'international danois était aussi à l'origine du deuxième but des Spurs. Son tir depuis l'entrée de la surface était dévié par Olsson puis McAuley et finissait par tromper Foster (2-0, 26). WBA buvait définitivement la tasse en seconde période quand Walker, impressionnant dans son couloir droit comme Rose dans son couloir gauche, servait Kane pour une formidable reprise de volée (3-0, 78). Quatre minutes plus tard, Kane réussissait son triplé en reprenant de volée une passe en cloche astucieuse de Dele Alli (4-0, 82). Le score en restait là, mais les Baggies pouvaient s'estimer chanceux: avec 21 tirs au but de la part des Spurs, dont 11 cadrés, ils auraient pu repartir de Londres avec une bien plus sévère humiliation.

AFP