Football: La crise du coronavirus pourrait coûter 300 M de livres à la Fédération anglaise

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
La statue de Bobby Moore à l'entrée du stade de Wembley
La statue de Bobby Moore à l'entrée du stade de Wembley | REUTERS - Matthew Childs

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La crise liée à la pandémie de coronavirus qui frappe le football dans le pays pourrait coûter à la Fédération anglaise de football 300 millions de livres (341 M EUR), déclare le président de l'instance Greg Clarke dans une lettre adressée lundi à son Assemblée générale.

Le patron de la FA déclare dans cette lettre qu'une réduction du budget de la FA, de l'ordre de 75 millions de livres, a déjà été actée. "Dans le pire des cas, cette coupe serait nécessaire pour les quatre prochaines années afin de compenser un déficit de 300 millions de livres", précise-t-il. "De toute évidence, (cette crise) va bouleverser bon nombre de nos plans, car chaque domaine du jeu sera touché et les projets que nous portons seront tous affectés", poursuit le responsable du foot anglais.

Le retour des supporters, un problème majeur à l'avenir

Au-delà de la mise à l'arrêt totale du championnat, la FA a aussi été affectée par l'annulation au moins des quatre prochains matches de l'équipe d'Angleterre et de la suspension de la Coupe d'Angleterre. Greg Clarke pense par ailleurs que les fans de football ne reviendront "pas de sitôt" dans les stades pour voir des matches.

"Avec (les règles de) distanciation sociale en place encore pour un certain temps, nous serons confrontés à des changements substantiels dans l'ensemble de l'écosystème du football", écrit Greg Clarke. "Par exemple, il est difficile d'imaginer que des foules de supporters, qui sont la pierre angulaire du jeu, retourneront bientôt aux matches", souligne-t-il.

Les parties prenantes de la Premier League se sont réunies vendredi pour débattre de la manière de terminer le championnat. Certains clubs souhaitent abandonner la saison en raison de la pandémie et d'autres sont désireux de disputer les 92 matches restants sur terrain neutre.

AFP