Alex Ferguson vert de rage
Ferguson ne décolère pas après le but litigieux de Newcastle | ANDREW YATES / AFP

Ferguson ne "pense pas avoir dépassé les bornes"

Publié le , modifié le

Furieux envers le corps arbitral au point d'en perdre son célèbre chewing-gum, Alex Ferguson s'est défendu face aux vives et nombreuses critiques dont il est la cible depuis mercredi et la rencontre épique remportée par Manchester United aux dépens de Newcastle (4-3) lors du Boxing Day.

Ferguson perd son chewing-gum de rage

Tout le monde a vu la vidéo qui fait le tour de la toile, sur laquelle Sir Alex Ferguson, vert de rage, perd son chewing-gum en passant sa colère sur l'arbitre de touche. En cause, le deuxième but de Newcastle, adversaire de Manchester United mercredi. Refusé dans un premier temps pour hors-jeu, il a finalement été validé par Mike Dean, provoquant l'ire du manager écossais.

Outre ses vociférations sur le bord de la pelouse, Ferguson a retardé le coup d'envoi de la seconde mi-temps de 8 minutes à force de protestations à l'encontre de l'arbitre et du 4e arbitre. Un comportement qui lui a valu de vives critiques en Angleterre, notamment de la part d'Alan Pardew, son alter-ego chez les Magpies. "Il m'a critiqué alors qu'il est le pire pour crier sur les arbitres. Il  les pousse et en rigole après. Qu'il me critique est incroyable, s'est indigné Fergie en conférence de presse ce vendredi. Il oublie aussi, au passage, toute l'aide que je lui ai apportée".

Mike Dean n'a pas fait de rapport

Visiblement remonté, le coach des Red Devils nie avoir eu un comportement déplacé. "J'ai été démonstratif mais je ne pense pas avoir dépassé les bornes. La  presse s'est régalée. La seule personne à qui les journalistes n'ont pas parlé est Barack Obama parce qu'il est occupé. C'est fâcheux parce que je suis le  manager du club le plus célèbre du monde. Pas Newcastle, un petit club du  nord-est", s'est emporté l'ancien sorcier d'Aberdeen.

"J'étais démonstratif. Je suis toujours démonstratif, tout le monde le  sait, a-t-il poursuivi. Je suis quelqu'un d'émotif mais je n'ai pas été  grossier. J'ai crié sur Mike (Dean), on a marché l'un vers l'autre et je  n'étais que 5 ou 6 mètres à l'intérieur du terrain. Tout a été exagéré". La Fédération anglaise a d'ailleurs annoncé que l'Ecossais ne serait pas suspendu  puisque l'arbitre n'a pas inclus cette altercation dans son rapport. Après sa colère contre Ashley Williams, joueur de Swansea le week-end dernier, Sir Alex vit une fin d'année agitée.
 

Jerome Carrere