Wayne Rooney et Zlatan Ibrahimovic sous le maillot de Manchester United
La détresse de Zlatan Ibrahimovic et Wayne Rooney contre Watford | AFP - ADRIAN DENNIS

Coupe de la Ligue : Manchester United déjà dans l'urgence avant son déplacement à Northampton

Publié le , modifié le

Avant son premier tour de Coupe de la Ligue contre Northampton (3e division), Manchester United est déjà sous pression après trois défaites consécutives. José Mourinho n'a pas encore trouvé les solutions et Paul Pogba, la recrue la plus chère de l'histoire du football, peine à convaincre.

Il n'aura fallu qu'une semaine pour que l'état de grâce de José Mourinho à Manchester United prenne fin. Samedi 10 novembre, United s'incline contre le voisin City et Mourinho perd son premier duel de la saison face à son meilleur ennemi Pep Guardiola. Cinq jours plus tard en Europa League, les Mancuniens perdent contre Feyenord et dimanche, c'est à Watford qu'ils ont sombré. Trois défaites de suite, une première pour Mourinho depuis... 14 ans, alors qu'il n'était que jeune entraîneur à Porto et qu'il n'avait pas encore remporté la Ligue des champions. Un enchaînement malvenu qui fait déjà grincer des dents dans le Nord de l'Angleterre et qui rappelle les heures sombres pas si lointaines de David Moyes et Louis Van Gaal. Pour l'instant, Mourinho a fustigé publiquement l'arbitrage ou Eric Bailly et Luke Shaw pour leurs erreurs, mais il a surtout essayé de gagner du temps. "On ne peut contrôler la chance de l'adversaire ou l'arbitrage, mas on peut contrôler nos erreurs. On doit s'améliorer individuellement", estime le Portugais.

Pas prêt

"Nous avons très bien commencé la saison", s'est défendu Mourinho. "Mais, est-ce que je croyais que mon équipe était prête, parfaite, imbattable? Pas du tout". "Je savais que nous n'étions pas parfaits, beaucoup de joueurs ne sont pas des produits finis et peuvent commettre des erreurs", a-t-il reconnu, constatant que "certains ressentent trop la pression". Lundi, la presse britannique dresse pour lui un constat sans appel: son milieu ne fonctionne tout simplement pas.

"Une pagaille", note le Guardian, qui pointe le rôle de Wayne Rooney dans la débandade. Le quotidien rappelle que l'ancien attaquant évolue comme un meneur de jeu, soit exactement comme Mourinho avait dit qu'il ne jouerait pas. "Vous pouvez dire que sa passe est incroyable, mais, sans pressing, la mienne l'est aussi", avait raillé le Portugais en juillet. Et pourtant... Rooney reste ancré au milieu. Contre Watford, ses passes, insiste le Guardian, n'ont ni été judicieuses, ni précises quand le jeu s'est accéléré.

Pogba ne convainc pas encore

Si Rooney est visé, Pogba aussi est dans le collimateur des critiques après plusieurs matches sans saveur. Excepté sa frappe sur la barre contre Watford, "le joueur qui a coûté 89 millions de livres (105 millions d'euros) a surtout eu l'air d'un joueur incapable de se dire que le montant de son transfert puisse être légal", juge ainsi The Times. "Je veux juste que Paul oublie ça (le coût de son transfert, ndlr). La finale de l'Euro, pas de présaison, des vacances, le retour, c'est normal qu'il ait eu un bon impact lors de son premier match. C'est normal qu'après il ait connu une baisse de régime". Le Daily Mail se fait plus dur encore avec un titre accusateur : "Pogba: que du style, pas de substance". Le tabloïd rappelle que déjà dans le derby, "il avait eu l'air d'un gamin dans une cour d'école", "à être partout sauf là où il devrait être: au milieu du terrain".

La presse réclame donc une réorganisation totale. Au revoir Rooney, vive Morgan Schneiderlin ou Michael Carrick en sentinelle devant la défense. L'idée étant de faire remonter Marouane Fellaini d'un cran pour composer avec Pogba un duo jugé prometteur. De toute manière, en milieu défensif, le Belge ne sait pas se placer selon le Guardian, qui estime que Fellaini a offert les deux premiers but aux Hornets en jouant trop bas. "Je sais ce qui est de ma responsabilité, l'amélioration de l'équipe et des joueurs", a admis Mourinho. "J'ai du travail. C'est tactique mais aussi mental. Nous devons nous améliorer, aucun doute là-dessus". Une large victoire à Northampton, club de 3e division, mercredi en Coupe de la Ligue pourrait un peu apaiser les débats. Un succès étriqué en revanche...