Fernandinho et Kun Aguero (Manchester City)
Fernandinho et Kun Aguero fêtent l'ouverture du score | GLYN KIRK / AFP

Coupe de la Ligue: Manchester City terrasse Liverpool aux tirs au but

Publié le , modifié le

Après un match au scénario fou et aux occasions nombreuses en finale de la Coupe de la Ligue, Manchester City et Liverpool ont dû attendre les tirs au but pour se départager sur la victoire des Citizens (1-1, 3 TAB à 1). Les Reds avaient égalisé à la 83e minute par Coutinho après l'ouverture du score de Fernandinho à al 49e. Les Citizens, qui ont tiré un trait sur le titre en Premier League, glane un premier trophée cette saison.

A dix minutes de la fin du temps réglementaire, Manchester City pensait avoir remporté la Coupe de la Ligue, les Citizens ont dû attendre quasiment une heure de plus pour soulever leur premier trophée de la saison après l'égalisation de Coutinho (83e). Si la Coupe de la Ligue n'est pas tout à fait aussi prestigieuse que la Cup, il n'empêche que Manuel Pellegrini ne quittera pas Manchester sur une saison blanche. Malgré le raté de Fernandinho pour ouvrir la séance de tirs au but, City a profité des manqués de Leiva, Coutinho et Lallana pour remporter la troisième Coupe de la Ligue de son histoire.

Jürgen Klopp a pourtant démontré sa supériorité tactique face à Manuel Pellegrini. La sorti​e prématurée du Français Mamadou Sakho (25e), touché après un choc avec son coéquipier Emre Can, avait sans doute perturbé ses plans mais le technicien allemand a prouvé qu'il avait de la ressource en faisant entrer l'offensif Adam Lallana (72e) en lieu et place d'un Alberto Moreno à la peine face à Agüero. L'international anglais a apporté plus d'allant et d'envie à une équipe des Reds qui en manquait cruellement jusque-là. Il est même directement impliqué sur l'égalisation de Coutinho en toute fin de rencontre alors que l'affaire semblait entendue. Archi-dominés, les hommes de Klopp ont bien failli plier sous la pression mais Simon Mignolet s'est bien rattrapé de son erreur sur le but de Fernandinho.

Histoire de gardiens​​

Le gardien belge s'est en effet montré impérial face à Agüero (23e), David Silva (66e) Fernandinho (86e) ou Yaya Touré (89e) et même chanceux face à Raheem Sterling (60e, 80e). Il s'est révélé décisif en s'imposant à nouveau devant Agüero, après un raid solitaire de l'Argentin, en prolongations. Après un gros quart d'heure de folie autour de l'heure de jeu, qui aurait pu voir City creuser l'écart et se mettre définitivement à l'abri, la rencontre a baissé d'intensité, à l'image d'une première période terne, où un duel remporté par Mignolet face à Agüero (23e) aura été le principal moment marquant, en dehors d'un cafouillage de Sakho, sorti dans la foulée, qui a vu une frappe de ce même Agüero heurter le poteau. On était loin du spectacle débridé offert par les deux équipes en novembre, à l'Etihad Stadium, qui avait vu les Reds s'imposer 4-1 après une rencontre de haut niveau, mélange de puissance, de percussion et d'habileté technique. Mais l'essentiel était ailleurs: Skyblues et Reds couraient après leur premier trophée de la saison. Et, devant les 86.000 spectateurs de Wembley, ce sont les hommes de Manuel Pellegrini qui ont eu le dernier mot. Willy Caballero, habituel gardien remplaçant, s'est transformé en héros en détournant les trois frappes de Lucas Leiva, Coutinho et Lallana.