Coronavirus : Le maire de Londres opposé au retour de la Premier League

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Le maire de Londres, Sadiq Khan
Le maire de Londres, Sadiq Khan | AFP - Alberto Pezzali / NurPhoto

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Londres, qui accueille cinq clubs de Premier League sur son territoire, est opposé à une reprise du championnat avec cette crise du Covid-19. C'est ce qu'une porte-parole de son maire, Sadiq Khan, a déclaré au Evening Standard : "Il estime qu'il est trop tôt pour discuter de la reprise de la Premier League et du sport de haut niveau dans la capitale. En tant que fan de Liverpool, Sadiq souhaite bien sûr le retour de la Premier League, mais cela ne peut se produire que lorsque la situation sanitaire sera sûre, et cela ne peut pas imposer de charge supplémentaire au NHS et aux services d'urgence."

Arsenal, Chelsea, Crystal Palace, Tottenham, West Ham. Un quart de la Premier League se trouve à Londres. Alors, en ces temps d'intenses discussions autour d'une possible reprise du championnat grâce au "Restart Project" qui ne fait pas l'unanimité, l'avis du maire de Londres est forcément à prendre en compte. Car si le projet était mis à exécution, avec un redémarrage de la saison le 12 juin, 22 des 92 matches restant à disputer se joueraient dans la capitale.

Et dans l'Evening Standard, l'un des porte-parole de Sadiq Khan a été clair sur sa vision de la situation : "Sadiq souhaite vivement que la Premier League et le sport professionnel en général reprennent. Cependant, alors que le pays est toujours aux prises avec cette crise et que des centaines de personnes meurent chaque jour, il estime qu'il est trop tôt pour discuter de la reprise de la Premier League et du sport de haut niveau dans la capitale. En tant que fan de Liverpool, Sadiq souhaite bien sûr le retour de la Premier League, mais cela ne peut se produire que lorsque la situation sanitaire sera sûre, et cela ne peut pas imposer de charge supplémentaire au NHS et aux services d'urgence."

Et de poursuivre : "Il y a d'énormes questions à se poser sur la façon dont les joueurs pourraient s'entraîner en toute sécurité, comment ils se rendraient aux matches et comment ils pourraient jouer des matchs compétitifs sans risque de propager l'infection." Bref, pour lui, les matches de Premier League n'ont pas leur place pour le moment à Londres. Cela pourrait donner des arguments aux partisans de matches sur terrain neutre, dispositif prévu dans le Restart Project.