L'Emirates Stadium
L'Emirates Stadium | AFP

Coronavirus : La Premier League finalement suspendue jusqu'au 30 avril au moins

Publié le , modifié le

Officiellement suspendue jusqu’au 3 avril prochain en raison de l’épidémie de Covid-19, la Premier League ne reprendra finalement pas avant le 30 avril. La Fédération Anglaise de football (FA) a annoncé ce jeudi vouloir reporter la date de reprise du championnat tout en précisant qu’elle mettrait tout en oeuvre pour que la saison 2019-2020 aille à son terme.

L’Angleterre a tardé à réagir mais se reprend. Alors que la plupart des ligues et fédérations européennes ont arrêté leur championnat jusqu’à nouvel ordre, la Premier League n’était pour l’heure officiellement suspendue que pour une période déterminée, jusqu’au 3 avril. Mais face à l’ampleur de l’épidémie de Covid-19 qui continue de se propager outre-Manche - où la barre des 100 décès a été franchie et les écoles ont été fermées - la Fédération Anglaise de football (FA) a décidé jeudi d’étendre ses mesures jusqu’au 30 avril au moins, et ce pour l’ensemble des compétitions. 

à voir aussi Le sport impacté par le coronavirus - Suivez notre direct Le sport impacté par le coronavirus - Suivez notre direct

"La FA, la Premier League, l’EFL, et la ligue de football professionnel féminin comprennent que nous traversons actuellement une période très difficile. Toutes nos pensées vont aux personnes touchées par le Covid-19", a d'abord écrit la fédération dans un communiqué, avant de détailler les nouvelles modalités de son règlement. 

La date butoir du 1er juin supprimée

"Le règlement de la FA stipule que la saison doit normalement se terminer au plus tard le 1er juin (…) Cependant, notre conseil d’administration a accepté que cette limite soit désormais prolongée indéfiniment pour la saison 2019-2020 en ce qui concerne le football professionnel". Une décision qui devrait donc permettre à la Premier League de se poursuivre aux mois de juin et juillet si la situation sanitaire le permet. 

Par ailleurs, la FA a également tenu à souligner dans son communiqué que dans cette perspective, l’instance avait soutenu l’UEFA dans sa décision de reporter l’Euro de football à l’année prochaine. "Nous soutenons le report de l’Euro afin de dégager de la place dans le calendrier et que cela donne plus de chance aux matches de championnat et de coupes nationales d’être joués" écrit la FA. 

Comme l’a stipulé le président de l’UEFA Aleksander Ceferin mardi, le choix de décaler l’Euro d’une année - à 2021 - doit avant tout permettre aux championnats nationaux de se terminer, mais aussi de trouver du temps pour que la Ligue des Champions et la Ligue Europa puissent être poursuivies. Si le Royaume-Uni a donc tardé à réagir politiquement face au Covid-19, force est de constater que les instances sont désormais contraintes de se calquer sur ce qui a été fait chez les voisins européens. Boris Johnson, le Premier ministre, a fermé les écoles mais aucun confinement n’a pour l’heure été décrété.