Agüero Debuchy Newcastle City 19082013
Debuchy (à gauche) souffre face à Agüero | AFP

City zen

Publié le , modifié le

Très attendu cette saison, Manchester City a réussi son premier match de la saison en s’imposant sans mal face à Newcastle 4-0. Dominés dans presque tous les secteurs du jeu, les Magpies ont même terminé la rencontre à dix après l’expulsion de Taylor juste avant la pause.

Prônant le beau jeu, Manuel Pellegrini était ravi de voir les Citizens débuter de la sorte. Très à l’aise devant leur public, les coéquipiers de Nasri –sur le banc- pressaient très haut et se procuraient déjà trois occasions dangereuses sur les cages de Krul. La quatrième occasion était la bonne, Silva bénéficiant d’un centre de Dzeko pour ouvrir le score (1-0, 6e).

Conscients qu’il leur fallait encore digérer une saison passée compliquée, les Frenchies de Newcastle tentaient de réagir, à l’instar de Ben Arfa qui s’illustrait sur une série de dribles, conclue par une passe sur un Gouffran hors-jeu. Mais la qualité offensive des Citizens, physiquement et techniquement bien supérieurs aux Magpies, allait de nouveau être confirmée par un deuxième but signé cette fois Agüero (2-0, 23e).

Nasri buteur

Dominés, les joueurs d’Alan Pardew évitaient le pire sur une main de Taylor dans la surface non sifflée, mais quelques minutes plus tard, le même défenseur anglais ne maîtrisait pas ses nerfs et après un mauvais geste sur Agüero, était sorti logiquement par l’arbitre. Déjà dominé à onze contre onze, Newcastle subissait encore et toujours les assauts adverses.

Sur un coup franc d’une vingtaine de mètres légèrement excentré, Yaya Touré trouvait la lucarne pour enfoncer le clou (3-0, 51e). Entré en jeu 15 minutes plus tôt, Nasri qui avait la lourde tâche de remplacer un Agüero acclamé par tout un stade, trouvait à son tour le chemin des filets, devant un Debuchy une nouvelle fois pris de vitesse (4-0, 75e). Le calvaire des Magpies s'arrêtait sur ce score de 4-0, Manchester City prenant la tête de la Premier League grâce à une meilleure différence de buts, mais avec un seul match disputé...

Romain Bonte