Liverpool Luis Suarez
L'attaquant de Liverpool Luis Suarez félicité par un coéquipier | AFP - PAUL ELLIS

City-Liverpool, le duel du Boxing Day

Publié le , modifié le

Manchester City et Liverpool, les deux équipes en forme du moment en Angleterre, s'affrontent jeudi lors du choc explosif de la 18e journée du championnat. Si les deux camps ne luttent pas dans la même catégorie avant un Boxing Day qui a rarement aussi bien porté son nom, l'avantage avant la rencontre va au plus léger des deux, qui possède un point d'avance sur le poids lourd qu'est City (3e), et qui vient de prendre à la différence de buts une première place qu'Arsenal (2e) occupait depuis le 22 septembre.

Les deux clubs du nord présentent la même courbe de forme impressionnante car ils restent chacun sur quatre victoires d'affilée avec 17 buts marqués pour les Reds contre 16 pour les Citizens. Le leader actuel, qui ne pensait pas en août être à pareille fête et se demande encore ce qu'il doit viser en mai, peut ainsi compter sur un Luis Suarez incandescent, qui pointe à 19 buts et reste sur un triplé puis trois doublés. Étrangement, l'absence de Gerrard lui semble plus bénéfique que jamais. Mais Liverpool, qui n'a gagné qu'une seule fois lors de ses cinq derniers déplacement, sera confronté à deux gros morceaux, qui peuvent lui coûter sa dynamique puisqu'il devra ensuite se rendre à Chelsea dès samedi. D'autant que l'équipe de Pellegrini a remporté jusque-là ses neuf matches à domicile. Et même si Agüero, forfait, ne peut lutter avec Suarez, l'effectif possède une telle richesse offensive que le danger peut venir de partout.

Arsenal et Chelsea en appel

Arsenal et Chelsea, qui font grise mine après s'être neutralisés lundi (0-0), doivent pour leur part penser à se relancer. La tâche semble plus compliquée pour les Gunners, qui ont compté jusqu'à sept points d'avance mais souffrent pour boucler l'année avec un effectif exsangue. Après trois matches sans victoire qui ont révélé un manque de poids offensif, leurs déplacements à West Ham (17e) avant Newcastle (6e) s'annoncent presque décisifs s'ils ne veulent pas se faire décrocher. Les hommes de Wenger doivent absolument s'employer pour stopper l'hémorragie.  

A Chelsea, Mourinho continue de tâtonner avec un groupe entre deux eaux (4e à deux points du leader) qui manque plus de cohérence que de potentiel ou d'expérience. Après avoir montré un certain pouvoir de nuisance contre les gros, il serait temps contre Swansea (11e) de passer à la vitesse supérieure. Les attaquants des Blues étant actuellement transparents, s'ils ne se réveillent pas rapidement, le risque est que l'équipe redevienne une formation aussi compacte qu'ennuyeuse, et abandonne peut-être aussi ses ambitions.

Enfin, légèrement décrochés avec respectivement 6 et 8 points de retard sur la tête, Tottenham (7e) et United (8e), qui viennent de se stabiliser après de récentes turbulences, ont l'occasion de se refaire. Les Red Devils restent sur quatre victoires et n'ont encaissé qu'un but. Hull (12e), puis Norwich (14e) paraissent des adversaires parfaits pour relancer une machine invaincue en déplacement depuis le 22 septembre mais qui ne convainc pas pour autant. Du côté des Spurs, Tim Sherwood, s'apprête à faire contre West  Bromwich (16e) ses débuts à White Hart Lane, où son équipe n'a pris que 11 points du temps de l'ex-entraîneur André Villas-Boas.

Christian Grégoire