Edin Dzeko (Manchester City)
Edin Dzeko (Manchester City) célèbre son premier but face à Manchester United devant des supporters abattus | PAUL ELLIS / AFP

City enfonce United, Arsenal cale encore

Publié le , modifié le

Manchester City a noyé United ce mardi à Old Trafford (3-0) et revient, avec deux matches de retard, à trois petits points du leader Chelsea. Humiliés devant leur public, les Red Devils restent ancrés à la septième place du classement et ne décollent pas. C'est aussi le cas d'Arsenal, qui après sa déconvenue contre Chelsea samedi (6-0), a été tenu en échec par Swansea (2-2).

Ils n'ont même pas eu à forcer. En dominant le derby mancunien de la tête et des épaules, les Citizens ont confirmé qu'il faudra sérieusement compter sur eux dans la course au titre en Angleterre. Dominateurs dès la toute première minute de jeu, grâce à Edin Dzeko suite à un bon travail de Samir Nasri, les hommes de Manuel Pellegrini ont ensuite maîtrisé leur avance. United n'a pas été ridicule, mais simplement trop maladroit, trop désorganisé, trop emprunté.

Les contres des Red Devils, souvent sous l'impulsion de Juan Mata, n'ont jamais véritablement inquiété les visiteurs, qui ont fait le break au retour des vestiaires, encore grâce au géant bosnien (50e). City a ensuite clôt le spectacle par l'intermédiaire de Yaya Touré (90e), son 21e but de la saison (!) toutes compétitions confondues. Un score final (3-0) lourd mais tristement logique pour les hommes de David Moyes, qui rechutent donc après leur succès (2-0) contre West Ham samedi. Les Citizens, eux, font carton plein sur le derby (ils avaient déjà remporté la confrontation aller 4-1) et remontent au deuxième rang de la Premier League, derrière Chelsea qui possède deux matches d'avance. 

Arsenal et Flamini maudits

Les Gunners, eux, croyaient tenir leurs trois points. Ils avaient bien fait leur plus dur contre Swansea, menant 2-1 à un quart d'heure de la fin du match grâce à une séquence folle, ponctuée par deux buts libérateurs (Podolski, 72e, et Giroud, 73e). Mais c'était compter sans la volonté des locaux et la désorganisation défensive d'Arsenal, qui en paniquant dans les dernières secondes du match, a concédé l'égalisation sur un but contre son camp de Mathieu Flamini (90e). Swansea aurait même pu s'imposer, si l'arbitre n'avait pas sifflé la fin de la rencontre au moment où Jonathan de Guzman s'envolait seul au but... Les Gunners sont troisièmes, à égalité de points avec Liverpool, et ne possèdent plus que six unités d'avance sur Everton qui s'est facilement imposé contre Newcastle (3-0) dans la dernière rencontre de la soirée. 

"On n'y est tout simplement pas"

Déclarations :
David Moyes (entraîneur de Manchester United): "On n'a pas bien commencé. Eux, ils ont été très bons mais on a réussi à élever notre niveau ensuite et jusqu'au 2e but on a pu se battre. Au final, on a simplement pas été assez bons. On a joué contre une très bonne équipe, qui joue à un niveau auquel on aspire. Il faut que l'on s'améliore dans un paquet de secteurs parce que là, on n'y est tout simplement pas".

Manuel Pellegrini (entraîneur de Manchester City): "On a mis trois buts et on a eu trois ou quatre autres occasions de marquer. En face, je ne me souviens pas d'une seule occasion franche pour United. On a cherché les trois points dès le coup d'envoi. Pour moi, c'est très important de ne pas avoir encaissé de but car on sait qu'on peut en marquer énormément. On a été très compact et travaillé ensemble pour attaquer et défendre. En début de saison, c'est important d'avoir l'équipe que vous souhaitez. On doit jouer tellement de matches qu'il faut avoir plusieurs buteurs. Mais je suis très content de l'aspect défensif. En ce moment, l'équipe est très équilibrée".

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer