Cinq matches qui ont forgé la légende de Ole Gunnar Solskjaer à Manchester United

Publié le , modifié le

Auteur·e : Mathieu Aellen
Ole Gunnar Solskjaer célèbre son but en finale de la Ligue des Champions 1999
Ole Gunnar Solskjaer célèbre son but en finale de la Ligue des Champions 1999 | Dan Chung / REUTERS

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Nommé pour redresser un bateau mancunien à la dérive, Ole Gunnar Solskjaer retrouve un rôle qu'il connait bien, celui du remplaçant appelé pour faire basculer le destin d'un club. Connu à Old Trafford comme le "Super Sub", retour sur cinq entrées décisives qui ont forgé la légende de l’attaquant norvégien à Manchester United.

  • Manchester United – Blackburn, 25 août 1996

Eté 1996. Longtemps annoncé du côté de Manchester United, Alan Shearer, meilleur buteur de Premier League la saison précédente avec Blackburn et 3e du Ballon d’Or quelques mois plus tard, décide finalement de continuer sa carrière du côté de Newcastle. C’est alors un jeune norvégien qui débarque en provenance de Molde, après 31 buts en 38 matches en première division norvégienne.

Arrivé comme doublure derrière le duo Cantona-Cole, Ole Gunnar Solskjaer ne va pas tarder à se faire un nom dans les entraves d’Old Trafford. Six minutes exactement, le temps pour le Norvégien de marquer d’une pierre blanche sa première dans le Théâtre des Rêves. Entré peu après l’heure de jeu pour ses premières minutes sous le maillot des Red Devils, Solskjaer permet à Manchester United d’arracher le match nul d’une volée après une première tentative repoussée par le gardien (2-2). Le mythe du "Baby-Faced Assassin" ("L’Assassin à la gueule d’ange" en VF) est né.

  • Manchester United - Liverpool, 24 janvier 1999

Les chocs entre Manchester United et Liverpool ont toujours quelque chose de spécial, pour ce qui reste comme l’une des plus grandes rivalités de l’histoire outre-Manche. Ce 4e tour de la Coupe d’Angleterre n’échappera pas à la règle. Mené depuis la 3e minute et un but de Michael Owen, Alex Ferguson brûle ses dernières cartes et décide de lancer l’attaquant norvégien à la place du défenseur Gary Neville pour les dix dernières minutes.

Alors que les Reds pensent se diriger vers la qualification, Manchester United retourne la situation en trois minutes. Sur un coup-franc de Beckham, Andy Cole remise pour Dwight Yorke qui égalise (1-1, 89e). Et dans un Old Trafford en fusion, Solskjaer s’occupe du coup fatal, d’une frappe du gauche aux six mètres (2-1, 92e). Une qualification au forceps et la première pierre posée vers un incroyable triplé en fin de saison.

à voir aussi Solskjaer : Avec le Super Sub, Manchester United joue la carte du symbole Solskjaer : Avec le Super Sub, Manchester United joue la carte du symbole

  • Nottingham Forest – Manchester United, 6 février 1999

Quinze jours seulement après la folie face à Liverpool, Manchester United déroule en championnat face à Nottingham Forest. Les Red Devils mènent 4-1 grâce à deux doublés de Yorke et Cole. Match plié, Ferguson choisit alors de faire souffler Yorke et fait rentrer son attaquant norvégien à la 72e minute.

20 minutes à jouer, le temps pour Solskjaer de planter… quatre buts supplémentaires au gardien de Forest. A l’affut d’un centre de Neville (1-5, 80e) puis d’une mauvaise relance du gardien (1-6, 88e), "OGS" s’offre un triplé (1-7, 90e) puis un quadruplé (1-8, 92e) en seulement douze minutes. Tranquille, pour permettre à Manchester de signer la plus large victoire à l’extérieur de l’histoire de la Premier League.

  • Manchester United – Bayern Munich, 26 mai 1999

Le jour où Solskjaer est définitivement entré dans la légende de Manchester United. Au Camp Nou, le club anglais a offert l’un des plus beaux rebondissements de l’histoire de la Ligue des Champions. Une finale passée à la postérité, et qui portera à jamais le sceau de l’attaquant norvégien. Menés 1-0 après un but rapide de Mario Basler sur coup-franc, les Red Devils ont faire honneur au fameux "Fergie Time", ces dernières minutes où le Manchester de Ferguson est connu pour réaliser des miracles.

Deux corners auront suffi pour faire basculer les supporters de Manchester de l’enfer au paradis. Teddy Sheringham se charge d’abord de remettre United à flot (1-1, 91e), avant que Solskjaer n’achève les Allemands sur la dernière action du match. Dix minutes après son entrée en jeu, le N°20, bien placé au deuxième poteau, profite d'une déviation du premier buteur anglais pour tendre la jambe et crucifier Oliver Kahn (2-1, 93e). Deux minutes qui changent l’histoire, et qui feront à jamais de Manchester United le premier club anglais à réaliser le triplé Championnat-Ligue des Champions-Coupe d’Angleterre.

  • Manchester United – Blackburn, 31 mars 2007

31 mars 2007, où le dernier but inscrit par Ole Gunnar Solskjaer sous les couleurs de Manchester United. Après deux ans et demi gâchés par les blessures, l'attaquant norvégien effectue ses derniers tours de piste avec ManU et prendra sa retraite quelques mois plus tard, à 34 ans. Fidèle à sa réputation, il quittera les Red Devils comme il est arrivé. Un but en toute fin de match face à Blackburn à Old Trafford, cinq minutes seulement après avoir remplacé Cristiano Ronaldo. Du classique, et le point final d’une décennie glorieuse conclue avec 126 buts sous la liquette mancunienne, dont 29 en sortie de banc. Légende.

Ole Gunnar Solskjaer
Ole Gunnar Solskjaer © Ian Hodgson / REUTERS