Luis Suarez (Liverpool) tente de déborder Nemanja Matic (Chelsea)
Luis Suarez (Liverpool) tente de déborder Nemanja Matic (Chelsea) | ANDREW YATES / AFP

Chelsea stoppe Liverpool et relance City

Publié le , modifié le

Les Blues ont relancé l’intérêt de la Premier League en s’imposant 1-0 à Anfield contre un Liverpool dominateur mais inefficace. Un but de Demba Ba juste avant la pause a fait la différence dans ce match fermé et très tactique, avant que Willian ne tue le match dans les arrêts de jeu. Au classement, les Reds possèdent deux points d’avance sur Chelsea et six sur Manchester City qui compte deux matches de retard. Liverpool, qui a concédé sa première défaite en 2014, n’a plus son destin en mains.

Chelsea a dominé Liverpool (2-0) à  Anfield dimanche grâce à un but de Ba notamment et une solidarité de tous les  instants lors de la 36e journée, relançant ainsi un championnat d'Angleterre  promis aux Reds. Venus avec leur équipe-B avant de disputer leur demi-finale retour de Ligue  des champions contre l'Atletico Madrid mercredi, le Blues, qui ont trouvé  l'ouverture dans les arrêts de jeu de chaque période, se retrouvent désormais à  deux points des coéquipiers de Suarez, toujours leaders avec 80 après cette  première défaite depuis... le match aller face aux Londoniens

La première occasion du match était pour les Blues, un tir du gauche d’Ashley Cole des 20 m que Simon Mignolet déviait sur le côté au prix d’une belle détente. Liverpool dominait territorialement et Chelsea attendait pour contrer, ralentissant le jeu pour mieux se projeter devant à la moindre occasion. La tension était palpable dans les rangs des Reds comme dans ceux de leurs fans.

Domination stérile des Reds

A la 11e minute, Suarez adressait un bon centre au second poteau pour Coutinho dont la reprise de volée du pied gauche passait de peu à côté. Deux minutes plus tard, sur un corner tiré par Steven Gerrard, Skrtel voyait sa reprise repoussée sur la ligne par un défenseur adverse : le ballon voyageait devant le but de Schwarzer et Sakho, du droit, plaçait au dessus de la barre sa reprise instantanée.

Les fans de Liverpool poussaient leurs joueurs mais les Bleus calmaient l’euphorie dès que possible en cassant le rythme. Les acteurs commençaient à s’énerver et l’arbitre sifflait de plus en plus.

Les hommes de Brendan Rodgers tentaient de poser le jeu mais les attaques placées ne donnaient rien. Juste avant la pause, un beau mouvement de Liverpool offrait une occasion de but à Luis Suarez mais le tir enroulé de l’attaquant uruguayen passait juste au dessus (41e). 

Contre meurtrier des Blues

Coup du sort dans les arrêts de jeu avec un mauvais contrôle puis une glissade de Gerrard –sur une passe de Sakho- qui permettait à Demba Ba de récupérer le cuir et de filer tromper Mignolet d’un tir à ras de terre imparable (0-1, 45e). A ce moment du match, les Reds n’avaient plus leur destin en mains pour le titre de champion puisque Manchester City (3e à 6 longueurs) comptait deux match de retard et une meilleure différence de buts.

Dès l’entame de la seconde période, l’arbitre refusait un penalty à Liverpool pour une charge du bras de Kallas sur Sterling à l’entrée de la surface (51e). Puis un tir contré de Gerrard était bien capté par Schwarzer (56e). Le portier australien sauvait ensuite les siens sur une reprise de volée d’Allen qui prenait la direction du petit filet intérieur (59e).

Schwarzer sauve Chelsea

Le LFC pressait dans le camp adverse mais Chelsea procédait en contre. Sur l’un d’eux, Schürrle sollicitait Mignolet qui écartait le danger au prix dune magnifique détente (62e). Schwarzer stoppait un tir puissant de Gerrard (74e) et les Blues continuaient de résister à la domination territoriale des Reds sans s’affoler, à l’image d’un Jose Mourinho serein sur son banc de touche.

Rodgers essayait tout avec les entrées de Sturridge puis Aspas mais les Reds ne parvenaient pas à inscrire ce but libérateur. Ce Chelsea-là, qui avait déjà fait le coup en gagnant comme ça à Manchester City, tenait bon. Une ultime frappe signée Suarez était détournée par l’infranchissable Schwarzer et un ultime contre conclu victorieusement par le duo Torres (passeur) – Willian (buteur) pour le but du K.O. (0-2, 94e). Tout Anfield se levait alors pour entonner un You’ll nerver walk alone vibrant d’émotion. Le championnat n’est pas fini mais il faudra compter sur une défaillance de City.

Le classement de la Premier League