José Mourinho et Nemanja Matic, lors de West Ham - Chelsea.
José Mourinho et Nemanja Matic, lors de West Ham - Chelsea. | AFP

Chelsea retombe dans ses travers

Publié le , modifié le

Une semaine après leur réveil devant Aston Villa, les champions d'Angleterre ont rechuté samedi, sur la pelouse de West Ham (2-1). Les Blues, plomblés par l'expulsion de Nemanja Matic avant la pause et avec José Mourinho en tribunes au retour des vestiaires, ont craqué sur des buts de Mauro Zarate (17e) et d'Andy Carroll (79e). Cette 5e défaite en 10 journées les place à portée de fusil de la zone rouge. En attendant Arsenal-Everton, les Hammers s'installent, eux, à la 2e place, à un point de Manchester City, hôte de son voisin United dimanche.

Officiellement, José Mourinho n’est pas menacé. C’est ce qu'assure Roman Abramovitch. Mais quoi qu'en dise le milliardaire russe, à ce rythme-là, l’avenir du Portugais sur le banc de Chelsea s’écrit avec un immense point d’interrogation. Car, fatalement, la question de son limogeage va alimenter la presse anglaise dans les prochaines heures. Samedi, les Blues ont perdu. Encore. A West Ham (2-1), ils ont subi leur 5e revers de la saison en Premier League. Tout simplement indigne d’un champion en titre. Le sursaut entrevu une semaine plus tôt, devant Aston Villa (2-0), est donc resté sans lendemain.

A l’Upton Park, les Londoniens ont vécu un après-midi cauchemardesque. Ils ont cédé au quart d’heure de jeu, sur un corner de Dimitri Payet, mal renvoyé par la défense de Chelsea, exploité par Mauro Zarate (1-0, 17e). Ils ont joué toute la seconde période à dix, trahis par les deux jaunes infligés à Nemanja Matic. Et dix minutes après avoir suppléé Zarate, Andy Carroll a imité l’Argentin. Sur un centre d’Aaron Cresswell, l’ancien attaquant de Liverpool a pris le dessus sur Cesar Azpilicueta, pour ajuster Aslur Begovic de la tête (2-1, 79e).

Cerise sur le gâteau: José Mourinho a également vu rouge. C'est donc des tribunes que l'auto-proclamé "Happy one" a assisté à la 6e victoire en 10 jourées de West Ham. L’équipe de Slaven Bilic est le dauphin provisoire de Manchester City, en attendant Arsenal-Everton à 18h30 et le derby mancunien de dimanche. De son côté, Chelsea se rapproche dangereusement de la zone rouge. Pour peu que Newcastle et Bournemouth l’emportent dimanche, les Blues n’auront que deux unités d’avance sur le premier relégable. Aston Villa, lui, le sera toujours à l’issue de cette 11e journée. Dans le duel fratricide des Ayew, Jordan a subi la loi du Swansea d’Andre, victorieux à Villa Park (1-2). Les deux anciens Marseillais ont marqué. Bien calés en milieu de tableau, Watford et West Bromwich Albion l’ont emporté à l’extérieur, respectivement à Stoke City (0-2) et à Norwich (0-1). Grâce à Vardy, le Leicester de Claudio Ranieri est venu à bout de Crystal Palace, pour remonter à la 5e place.