Kurt Zouma
Kurt Zouma trouve la faille contre Arsenal | AFP

Chelsea repart de l'avant et s'offrant Arsenal sur sa pelouse (2-0)

Publié le , modifié le

Au terme d’un choc bien terne, Chelsea s’est imposé sur sa pelouse contre Arsenal (2-0). Face à des Gunners réduits à neuf, les Blues ont fait la différence grâce à Kurt Zouma et à Eden Hazard en toute fin de match. Après un début de saison difficile, les Blues se rassurent et remontent à la 11e place. Wenger et ses hommes, eux, manquent l’occasion de se rapprocher de Manchester City et restent provisoirement 4e, à cinq points des Citizens.

L’ouverture de cette 6e journée de Premier League offrait un choc très attendu. Sur le terrain d’abord, entre une équipe de Chelsea au bord du gouffre et des Gunners au pied du podium avant le match d’aujourd’hui. Mais les caméras étaient avant tout braquer du côté des bancs de touche. Meilleurs ennemis depuis dix ans, Wenger et Mourinho ne se portent pas dans leur cœur et aiment le faire savoir à chacune de leurs confrontations. Et alors que le Portugais restait invaincu face au Français, le Community Shield d’août dernier avait permis à Wenger de conjurer le sort en s'imposant pour la première fois face au Special One. L’occasion était trop belle aujourd’hui pour le manager d'Arsenal de rabattre définitivement le caquet de son rival en venant s’imposer chez lui, dans son antre de Stamford Bridge, là où Mourinho n’a jamais perdu deux matches consécutifs. Après la défaite à domicile des Blues face à Crystal Place il y a deux semaines (2-1), Wenger arrivait donc en position de force face à Mourinho, probablement pour la première fois depuis dix ans. Après une poignée de mains froide entre les deux coachs, place aux joueurs, place au "spectacle"…

Diego Costa dans ses oeuvres

Mais finalement, "spectacle" il n’y pas eu. Un choc sur le papier, moins sur le terrain. Car le public de Stamford Bridge n’a pas vraiment eu quoi de s’enflammer lors des 45 premières minutes. Une frappe sans danger de Cesc Fabregas (7e) et une autre bien molle de Theo Walcott (29e)…  Et c’est à peu près tout. Il aura finalement fallu attendre le temps additionnel pour assister au premier tournant du match. À la lutte avec Laurent Koscielny, Diego Costa se transforme en judoka et met ses mains sur le visage du français avant de venir le bousculer. Un début d’échauffourée qui aurait pu mériter un rouge direct pour le Brésilien. La situation va finalement continuer de s’envenimer lorsque Gabriel Paulista vient s’expliquer avec l’attaquant des Blues. Le ton monte et les deux joueurs écopent chacun d’un carton jaune avant que la malice de Diego Costa ne vienne transformer le jaune du Gunner en un rouge direct. Un peu naïf face aux provocations du joueur de Chelsea, Gabriel Paulista laisse ses partenaires à dix pour les 45 dernières minutes. Diego Costa, connu pour ses qualités de buteur mais aussi pour son vice sur le terrain, pouvait lui rentrer tranquillement aux vestiaires sereinement : il n’a plus été expulsé depuis un match de l’Atlético en Ligue Europa datant du 6 décembre 2012. Série en cours donc...

Zouma montre la voie

Pire défense de Premier League après cinq journées, José Mourinho a fait un choix fort pour ce choc en écartant John Terry de son onze de départ. C’est donc du banc que l'habituel capitaine des Blues a vu Kurt Zouma continuer de grapiller du temps de jeu au sein d'une défense en plein doute en ce début de saison. Et dans une seconde mi-temps aussi indigeste dans le jeu que la première, c’est du défenseur Français que la lumière est venue. D’abord défensivement, avec une superbe intervention sur un Theo Walcott qui partait au but (39e). Puis offensivement, où il a montré le chemin aux siens. À la retombée d’un superbe coup-franc de Fabregas (qui signe par ailleurs sa première passe décisive de la saison), le défenseur, seul au deuxième poteau, place une tête gagnante que Petr Cech ne peut que dévier dans ses buts (53e). Un match plein du français qui a définitivement marqué des points cet après-midi.

Sonné par cette ouverture du score, Arsenal subit les coups de butoir de Chelsea qui veut enfoncer le clou. Les Blues font le siège du but de Petr Cech, mais ni Eden Hazard (57e, 65e), ni Pedro (68e), ni Diego Costa – sorti sous les ovations de Stamford Bridge (67e) -, n’arrivent à faire le break. À 11 contre 9, après l’expulsion de Santi Cazorla pour un deuxième jaune suite à une vilaine semelle sur Cesc Fabregas (79e), les Blues – en manque de confiance après leur début de championnat compliqué - relâchent la pression et s'amusent à faire courir les Gunners lors des cinq dernières minutes. Il faudra finalement un coup du sort, une frappe d’Hazard contrée par Chambers, pour voir Chelsea doubler la mise et s’offrir une deuxième victoire – la première à domicile cette saison – très importante d'un point de vue comptable puisque Hazard et ses troupes remontent à la 11e. Une victoire qui permet aussi à José Mourinho de reprendre l’ascendant psychologique sur son meilleur ennemi.

Mathieu Aellen