L'équipe de Chelsea célèbre sa victoire face à Hull City
L'équipe de Chelsea célèbre sa victoire face à Hull City | JUSTIN TALLIS / AFP

Chelsea repart de l'avant

Publié le , modifié le

Chelsea a conforté son avance en tête de la Premier League en s'imposant à Hull (3-2) alors que Manchester United, 4e, compte désormais cinq points d'avance sur Liverpool après son succès (2-1) à Anfield dimanche lors de la 30e journée du championnat d'Angleterre.

Les Blues, toujours 1er avec 67 points, six d'avance sur Manchester City  malgré un match en retard, ont pourtant encore joué à se faire peur chez le 15e  alors qu'ils restaient sur quatre nuls en six matches, dont un 1-1 peu  emballant contre Southampton lors de la précédente journée. Menant rapidement 2-0 après le 11e but d'Hazard (2) et le 19e de Costa (9),  qui rejoint Kane en tête du classement des buteurs, ils ont été piégés par leur  répugnance pour les efforts superflus et la lourdeur de leur défense, ce qui a  profité à Elmohamady (26) et Hernandez (28). Contaminé par l'apathie générale et responsable du 2e but encaissé en  poussant trop un dribble, le gardien Courtois s'est repris avec une triple  parade décisive (64) et une fin de match parfaite alors que son équipe s'était  remise à déjouer. Entre temps, Rémy avait remis de l'ordre dans l'équipe de Mourinho en  inscrivant son 4e but (77) 92 secondes après son entrée en jeu et sur le 3e tir  cadré des siens.

Ce n'est néanmoins que la 6e victoire en 13 matches pour des Londoniens qui  tournent au ralenti depuis deux mois, malgré leurs neuf matches sans défaite en  championnat. Dans le duel au sommet de la journée, Manchester United a décanté la  situation dans le haut de tableau en mettant fin à l'invincibilité de Liverpool  (2-1) en 2015, grâce à un doublé de Mata, qui a peut-être enfin achevé de  convaincre son entraîneur. En revenant à un point d'Arsenal (3) et surtout en mettant les Reds (5) à  cinq longueurs (59 points contre 54), les Red Devils, regonflés avant le derby  contre City et un déplacement à Chelsea d'ici mi-avril, font coup double.

Gerrard voit rouge

Liverpool, qui a même fini à dix suite à l'exclusion de l'emblématique  Gerrard (46) 43 secondes après son apparition, n'avait plus perdu depuis 13  matches... et le 3-0 infligé par MU au match aller. Le trou qui le sépare désormais de la dernière place qualificative pour la  Ligue des champions va être très difficile à reboucher. Visiblement pas dans leur assiette, les joueurs de Brendan Rodgers, éteints  par un adversaire tactiquement plus au point, ont senti tout de suite que  quelque chose n'allait pas. Avant de doubler la marque (59) d'un splendide ciseau, Mata leur avait mis  la tête sous l'eau dès la 14e minute. Les Reds, qui avaient pris 26 points sur 30 possibles depuis le 1er  janvier, sont ensuite restés amorphes, semblant manquer de mordant, de repères  et de ressort.

Après cinq victoires d'affilée, Liverpool, qui aurait pu miraculeusement  égaliser par Lallana (35e) sur sa seule occasion en 1re période, n'a donc  réussi qu'à réduire l'avantage par Sturridge (69e), auteur de son 5e but cette  saison. Un but qui démontre au moins que, même à dix après que Gerrard s'est essuyé  les pieds sur Herrera, Liverpool reste une équipe orgueilleuse. Avec trois revers seulement en 25 matches, celle de MU n'est pas  malheureuse car Jones, malgré deux gros tampons, s'en est sorti avec un léger  avertissement, tandis que Di Maria, simple remplaçant après sa suspension, n'a  eu droit qu'à une remontrance après avoir saisi le ballon à pleines mains en  pensant qu'il était sorti. Dans une fin de match tendu, Rooney, peu sollicité jusque-là, a laissé  passer l'occasion d'inscrire sur penalty (90) son 2e but à Anfield, où il n'a  plus marqué depuis plus de dix ans.

AFP