Chelsea, le moral dans les chaussettes

Chelsea, le moral dans les chaussettes

Publié le , modifié le

Les joueurs de Mourinho ont été tenus en échec sur leur pelouse, quelques jours après leur élimination en huitièmes de finale de la Ligue des champions par le PSG.

La claque infligée par le PSG aux Blues en huitièmes de finale de la Ligue des champions a laissé des traces. Visiblement pas complètement remis de son élimination européenne, Chelsea n'a pu repartir de l'avant contre Southampton, venu freiner le leader à Stamford Bridge dimanche (1-1) lors de la 29e journée du championnat d'Angleterre. Profitant du surprenant revers du dauphin Manchester City la veille contre  Burnley (1-0), les joueurs de Jose Mourinho augmentent tout de même leur avance, qui atteint désormais six points avec un match en retard.

Les Saint très solides

Chelsea, déjà accroché lui aussi par Burnley lors de son dernier match à domicile, n'a remporté que cinq de ses douze dernières sorties. La méforme actuelle des Saints (6e), avec deux victoires en sept matches,  ne s'est pas vue et l'équipe de Ronald Koeman a pu s'appuyer sur sa défense, la meilleure de l'élite, pour entretenir le doute chez son adversaire et rester dans les eaux d'une qualification européenne. Avec sur le terrain dix des onze titulaires éliminés mercredi par le PSG en prolongations, les Blues ont pourtant pris le meilleur d'entrée, à l'image du 18e but de Costa (11e) d'une tête au deuxième poteau, qui redevient seul meilleur artificier de Premier League.

La réaction adverse, initiée par l'excellent Mané, est venue trop vite pour les Londoniens et le penalty provoqué par le Sénégalais puis transformé par Long (19e) après une faute du nerveux Matic a empêché Chelsea de se remettre la tête à l'endroit. En deuxième période, les Blues ont fait preuve de plus de mordant en campant chez l'adversaire, mais, même si Southampton a encore eu aussi quelques occasions, Forster a sorti le grand jeu dans le but. Si la fatigue ne s'est pas trop fait sentir après les efforts en C1,  certains des coéquipiers de Terry ont semblé touché mentalement par ce scénario  frustrant.

AFP