Chelsea et Ivanovic mordus par Suarez à Liverpool

Chelsea et Ivanovic mordus par Suarez à Liverpool

Publié le , modifié le

L'attaquant de Liverpool Luis Suarez a fait perdre deux points à Chelsea en égalisant à 2-2 dans le temps additionnel, dimanche lors de la 34e journée du Championnat d'Angleterre à Anfield Road, où le controversé Uruguayen s'est aussi distingué négativement en mordant au bras son adversaire Branislav Ivanovic.

L'incident s'est produit au milieu de la deuxième mi-temps lorsque, à la  suite d'un duel dans la surface de réparation de Chelsea, Suarez a planté les  dents dans le biceps du défenseur serbe des "Blues".  L'arbitre n'a apparemment pas vu le geste de Suarez, qui ne devrait pas  manquer de faire couler beaucoup d'encre dans les jours à venir. Le  Sud-Américain a déjà été mêlé à plusieurs incidents depuis son arrivée en  Angleterre. Il a notamment été suspendu huit matches pour avoir proféré des  propos racistes à l'encontre du Français de Manchester United Patrice Evra en  octobre 2011.

Suarez ange et démon

Meilleur buteur de Premier League, Suarez a été l'homme du match pour le  meilleur et pour le pire. Avant d'arracher le match nul pour son équipe en  marquant son 23e but de la saison d'un coup de tête sur la toute dernière  action du match, il avait permis la première égalisation de Liverpool en  donnant un magnifique centre sans contrôle à Sturridge (52). C'est lui aussi qui avait provoqué le deuxième but de Chelsea, un penalty  transformé par Hazard 57), en touchant le ballon de la main dans la surface.  Oscar avait ouvert la marque, lui aussi de la tête, sur un corner en première  période (26). Ce résultat ne fait pas les affaires des joueurs de Rafael Benitez, qui  retrouvait pour la première fois son ancien stade d'Anfield, lui qui a entraîné  les "Reds" entre 2004 et 2010. Chelsea reste quatrième à un point d'Arsenal et avec un point d'avance sur  Tottenham. Les "Blues" et les "Spurs" ont un match en retard par rapport aux  "Gunners", à disputer entre eux à Stamford Bridge.

AFP