Arsenal-Chelsea
Cesar Azpilicueta a ouvert le score pour Chelsea | AFP - ADRIAN DENNIS

Chelsea élimine Arsenal

Publié le , modifié le

Chelsea s'est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue en dominant Arsenal sur la pelouse de l'Emirates Stadium 2-0. Ce sont les Espagnols de José Mourinho, Cesar Azpilicueta et Juan Mata qui ont fait la différence entre deux équipes bis puisque les deux entraîneurs avaient décidé de faire tourner. Manchester United, lui, s'est tranquillement imposé 4-0 face à Norwich.

José Mourinho avait menacé d'envoyer ses moins de 21 ans pour ce choc des 8e de finale de la Coupe de la Ligue Anglaise entre les deux meilleures équipes de Premier League. Le technicien portugais se plaignait de la programmation de cette rencontre seulement 48h après la victoire de son équipe contre un autre "gros" d'Angleterre, Manchester City. Pourtant ses remplaçants lui ont offert une belle victoire contre Arsenal, leader de Premier League. Une victoire acquise grâce à deux buts à l'accent espagnol puisque le premier a été inscrit par l'ancien marseillais Azpilicueta qui a profité d'une mauvaise passe en retrait de Jenkinson (25e minute). Le second, superbe, a été marqué par un joueur mis au placard par Mourinho, Juan Mata. Le milieu espagnol a plié l'affaire à la 65e sur une volée à l'entrée de la surface. Malgré les entrées de Ozil et Giroud en fin de rencontre, Arsenal n'a jamais pu faire son retard et Arsène Wenger n'a toujours pas réussi à dominer une équipe entraînée par José Mourinho.

Chicharito en profite

Norwich avait sorti Liverpool au tour précédent, mais il n'y a pas eu de deuxième exploit. Même avec une équipe remaniée, Manchester United a fait respecter la hiérarchie, grâce à son Mexicain Chicharito, auteur d'un doublé. Profitant des absences de Rooney et Van Persie, il a inscrit son troisième but en trois jours après sa réalisation en Premier League ce week-end. Les hommes de David Moyes ont donné plus d'ampleur au score en toute fin de rencontre avec des buts de Phil Jones (88e) et de Fabio dans les ultimes secondes des arrêts de jeu.