Morata
Chelsea a battu Manchester United sur la plus petite des marges grâce à un but de Morata. | Adrian DENNIS / AFP

Chelsea dompte MU, Manchester City inarrêtable

Publié le , modifié le

Manchester City (31 points) a continué sa course folle en tête de la Premier League en s'imposant avec maîtrise contre Arsenal (3-1), dimanche lors de la 11e journée. Un peu plus tard, lors de l'autre grand choc de cette journée, Manchester United (2e, 23 pts) s'est incliné 1-0 sur le terrain de Chelsea qui se retrouve 4e avec 22 points, derrière Tottenham (3e, 23 pts) qui a battu avec difficulté Crystal palace (1-0).

La petite pression mise un peu plus tôt par Tottenham, vainqueur avec difficulté de la lanterne rouge Crystal Palace (1-0), n'a pas dérangé le moins du monde Pep Guardiola et ses hommes: ils enchaînent une neuvième victoire consécutive en championnat avant la trêve internationale. Ils n'ont toujours pas perdu cette saison. Et contre un Arsenal compétitif par moments, ils n'ont pas donné l'impression que la première défaite en championnat les attendait au coin de la rue. Affichant à nouveau une belle impression de maîtrise, les Citizens ont ouvert le score sur une frappe croisée parfaite de De Bruyne (19).

Sans Giroud ni Lacazette au coup d'envoi, les Gunners ripostaient toutefois mais sans se montrer réellement dangereux, puis Agüero doublait l'avance sur penalty, suite à une faute de Monreal sur Sterling (50).
Si Lacazette, entré en jeu, réduisait l'écart peu après l'heure de jeu d'une frappe en force (65), les Gunners tendaient ensuite le ballon pour se faire battre: le croyant hors-jeu, les Londoniens laissaient partir David Silva dans la surface et l'Espagnol avait tout son temps pour trouver Jesus dans la "boîte"(75). Les joueurs d'Arsène Wenger ont longtemps protesté après le but... sur l'ensemble du match, ils peuvent se montrer contents de ne pas en avoir encaissé plus.

Tottenham poussif

La superbe victoire contre le Real Madrid mercredi (3-1) a laissé des traces. Sans leur capitaine Lloris (adducteurs) et Alli (ischio-jambiers), auteur d'un doublé contre les double champions d'Europe, les Spurs ont peiné. Emoussés, les Londoniens du nord ont eu toutes les peines du monde à battre leurs voisins du sud. Ils peuvent même remercier leur troisième gardien Gazzaniga, brillant à de nombreuses reprises en l'absence de l'habituel N.2 Vorm (genou).

Car si Tottenham a largement dominé (68% de possession), l'équipe de Mauricio Pochettino n'a jamais été vraiment tranchante en attaque et s'est montré parfois dépassés sur les contres des Eagles. Les Spurs ont d'ailleurs dû attendre la 64e minute pour prendre la tête face à la lanterne rouge, sur un tir dans la lucarne de Son. "C'était très difficile", a admis Pochettino à l'issue de la rencontre. "Nous savions qu'après le Real Madrid, ce serait un gros défi de rejouer aussitôt. Mais, au final, je suis très satisfait, l'équipe a fait preuve de beaucoup de professionnalisme."

Les Blues l'emportent

Lors d'un match ô combien important pour les deux équipes, ce sont les Blues qui ont finalement eu le dernier mot. Parfaitement servi par Azpilicueta, Alavaro Morata a marqué de la tête le seul but du match, peu avant l'heure de jeu (1-0, 55e). Cette rencontre a tenu toutes ses promesses, et jusqu'à la dernière minute, tout le monde pensait que les Red Devils allaient parvenir à égaliser, en vain.

francetv sport @francetvsport