Olivier Giroud et Alexis Sanchez (Arsenal)
Olivier Giroud et Alexis Sanchez (Arsenal) | GLYN KIRK / AFP

Boxing Day: Arsenal à la fête, Giroud baisse la tête

Publié le , modifié le

Arsenal s'est imposé (2-1) sur la pelouse de l'Emirates Stadium dans le derby londonien qui l'opposait aux Queens Park Rangers. Les Gunners ont profité des buts d'Alexis Sanchez et de Rosicky pour prendre l'avantage avant que QPR ne réduise la marque grâce à Charlie Austin sur penalty. Arsenal a conservé son maigre avantage pour l'emporter malgré l'expulsion d'Olivier Giroud.

Il y a des lendemains de fête qui chantent et d'autres qui déchantent. Pour Arsenal, le Boxing Day a été bon, pour Olivier Giroud il l'a moins été. Pourtant tout allait pour le mieux pour Arsenal dans ce dernier match de la 18e journée de Premier League. Il faut dire que QPR est une équipe bien inoffensive, sa 16e place au classement en est la preuve. Sans être flamboyant, Arsenal déroule son jeu en tout début de match. Alexis Sanchez obtient même un penalty... qu'il rate dans la foulée. Qu'à cela ne tienne, Robert Green, le portier des Queens Parker Rangers, ne fait que retarder l'échéance. Après la demi-heure de jeu, Sanchez est à la réception d'un centre de Gibbs après un beau mouvement collectif pour ouvrir la marque. Les Gunners ont fait mouche.

Arsène Wanger se dit alors qu'il va passer un début de soirée somme toute assez tranquille. Erreur. Balancé par Onuhuo sur une action confuse, Olivier Giroud adresse un coup de tête à son adversaire pour se venger. Monsieur Atkison qui a tout vu n'hésite pas un seul instant et expulse l'international français. Ce dernier ne contestant pas passe à côté de son coach sans un regard. Arsène Wenger lui, le suit du regard jusqu'au couloir des vestiaires, bouillonnant de rage.

Olivier Giroud expulsé par Monsieur Atkinson
Olivier Giroud expulsé par Monsieur Atkinson

Jouer en supériorité numérique ne donne pas à QPR plus envie de jouer vers l'avant, bilan c'est Rosicky qui fait le break pour Arsenal. Malgré un penalty raté et une expulsion, Arsenal s'en sort. Si Charlie Austin réduit la marque sur penalty en fin de partie, l'enfer promis aux Gunners avant la fin du match n'a pas lieu. A l'image des autres cadors du championnat, Arsenal a parfaitement négocié son Boxing-Day.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot