Balotelli vers Liverpool

Balotelli vers Liverpool

Publié le , modifié le

L'attaquant du Milan AC Mario Balotelli serait sur le point d'être transféré au Liverpool FC contre une indemnité de 20 millions d'euros, ont rapporté jeudi les médias des deux pays.

Après moins de deux ans passés dans le club de Silvio Berlusconi,  l'attaquant âgé de 24 ans s'apprête à retrouver le championnat anglais qu'il  connaît bien pour avoir évolué pendant trois saisons sous les couleurs de  Manchester City entre 2010 et 2013. Fort d'un bilan de 30 buts marqués en 54 matchs avec le club "rossonero",  Mario Balotelli rejoint un Liverpool orphelin de son attaquant vedette Luis  Suarez, parti au cours du mercato estival au FC Barcelone dans un transfert  chiffré aux alentours des 90 millions d'euros, selon la presse anglaise.

Sur les bords de la Mersey, "SuperMario", qui affiche 13 buts en 33 matchs  avec la Squadra Azzura, retrouvera la Ligue des Champions mais aura surtout la  lourde de tâche d'aider les Reds de Brendan Rodgers a remporté leur 19ème  championnat d'Angleterre: un titre après lequel Liverpool court depuis la  saison 1989-1990. Arrivé en janvier 2013 au Milan AC après un passage mitigé à City, où il  remporta un titre de champion d'Angleterre en 2012, Mario Balotelli n'a pas été  à la hauteur des attentes placées en lui durant son passage en Lombardie, ne  réussissant pas à aider le club italien à accéder à la Ligue des Champions pour  la saison à venir.

Connu pour ses frasques extra-sportives nombreuses et son caractère  fantasque mais aussi pour avoir été victime à répétition d'attaques racistes  dans les stades italiens, Mario Balotelli aura certainement à coeur de se  relancer chez les Reds après être passé à côté de son mondial brésilien malgré  son ouverture du score lors du premier match de poule contre... l'Angleterre. Capable du meilleur comme du pire, l'ancienne promesse de l'Inter de Milan,  étiqueté "éternel espoir", trouvera à Liverpool un entraîneur avec lequel il  pourrait se relancer alors que l'arrivée d'Antonio Conte à la tête de la  Nazionale risque de le priver d'une place de titulaire à la pointe de l'attaque  de l'équipe d'Italie.

AFP