Balotelli renonce à poursuivre son club en justice
Mario Balotelli accepte l'amende infligée par Manchester City | ANDREW YATES/AFP

Balotelli renonce à poursuivre Manchester City

Publié le , modifié le

Complètement mis à l'écart à Manchester City et sanctionné d'une amende d'environ 430.000 par le club anglais, Mario Balotelli a finalement choisi de payer et renonce à poursuivre son club devant les autorités du football anglais, mettant fin à la procédure intentée contre les champions d'Angleterre.

Coupable de frasques à répétition sur et en dehors du terrain Mario Balotelli avait écopé d'une forte amende de la part de son club, équivalent à deux semaines de salaire. En cause, une série d'expulsions stupides (11 cartons jaunes et deux rouges la saison dernière, ndlr) et plusieurs actions de l'attaquant italien hors du terrain ayant écorné l'image de City. Contestant cette sanction, "SuperMario" devait être entendu ainsi que son club par une commission de la Premier League.

Finalement, la procédure a été annulée. "Après des discussions amiables entre les parties, en signe de respect pour (l'entraîneur) Roberto Mancini, pour les supporters et le club, Mario Balotelli a décidé d'accepter l'amende (...) et de retirer son appel", a annoncé le club anglais dans un communiqué. L'histoire tumultueuse entre le Ghanéen d'origine et les Citizens se poursuit. En difficultés sur le pré cette saison, où il a seulement marqué 2 buts en 17 apparitions, le Transalpin n'a sûrement pas arrangé sa situation avec ce nouvel épisode rocambolesque. 

Pourtant, les Skyblues l'affirment. "Mario reste sélectionnable pour les matches à venir." Une déclaration qui ne devrait toutefois pas éteindre les rumeurs de transferts accompagnant l'ancien joueur de l'Inter Milan.

Jerome Carrere