Arsène Wenger Arsenal
L'entraîneur des Gunners, Arsène Wenger, dépité sur son banc | AFP - IAN KINGTON

Arsène Wenger pas intéressé par Barcelone, la réciproque est sûrement vraie

Publié le , modifié le

Au lendemain de l'annonce du départ de Luis Enrique du banc de Barcelone, Arsène Wenger a été interrogé par la presse sur son intérêt pour occuper le poste d'entraîneur en Catalogne. "Non, ma préférence a toujours été la même et elle le restera. Je ne cherche pas de postes dans d'autres clubs." L'Alsacien, sous pression avec Arsenal (4e de Premier League) et qui n'a plus gagné le championnat depuis 2004, n'a peut-être plus l'aura du passé qui pouvait lui permettre de prétendre à ce genre de poste.

"Cela fait vingt ans que je suis là et j'ai eu plusieurs fois l'occasion de partir, donc je ne pense pas avoir à vous convaincre que ma préférence a toujours été Arsenal." Arsène Wenger est très attaché à un club qu'il a façonné depuis son arrivée en 1996. Mais l'attachement n'est peut-être plus aussi réciproque. Lucide, il l'avoue: "Je suis assez objectif et lucide pour prendre la meilleure décision pour moi-même et pour le club. Le club est libre de prendre la décision qu'il veut et je la respecterai", a-t-il ajouté à deux jours d'un match très important contre Liverpool. "Je me concentre sur moi-même et sur le fait de m'améliorer et sur ce que je pourrais faire de mieux pour me réinventer, et c'est ce que j'essaie de faire".

Presque éliminés des 8e de finale de Ligue des Champions (défaite 5-1 à Munich à l'aller, statistiquement 0% de chances de se qualifier), les Gunners sont 4e de Premier League, avec 13 points de retard sur le leader Chelsea (avec un match en moins). A priori, le technicien échouera une année de plus à ramener le titre de champion à Arsenal, lui qui l'avait fait à trois reprises à ses débuts (19998, 2002, 2004). Et c'est ça que les supporters retiennent de plus en plus, ainsi que la presse anglaise. Et c'est sans doute également cela que les dirigeants des autres grands clubs européens voient. Au premier rang desquels le FC Barcelone.

Désormais en quête d'un successeur à Luis Enrique, qui a annoncé son départ à l'issue de la saison, le club espagnol aurait mis le nom d'Arsène Wenger sur sa liste. C'est la rumeur qui l'annonce. Est-ce la réalité ? On peut en douter. Car avec Luis Enrique, le Barça a gagné 8 trophées en deux ans et demi, dont deux titres en Liga et une Ligue des Champions. Le technicien est donc devenu le 3e le plus titré de l'histoire du club après Guardiola (14 titres) et Cruyff (11). Pourquoi les dirigeants catalans recruteraient un technicien qui n'a gagné que deux Cups et deux Community Shields (2014 et 2015) depuis 12 ans, et n'a plus dépassé le stade des 8e de finale de la Ligue des Champions ces 6 dernières saisons, en attendant la 7e après le match retour contre le Bayern la semaine prochaine...