Arsenal se qualifie en finale de la Cup

Arsenal se qualifie en finale de la Cup

Publié le , modifié le

Arsenal s'est qualifié pour la finale de la Coupe d'Angleterre en éliminant, le tenant du titre, Wigan, aux tirs au but (4-2). Le héros de la soirée a été le gardien des Gunners Fabianski qui a stoppé deux tirs lors de la séance fatidique. Arsenal a eu très chaud puisque les hommes d'Arsène Wenger ont arraché la prolongation en toute fin de rencontre avant de voir les penaltys leurs sourire. Ils affronteront à Wembley le 17 mai prochain, le vainqueur de l'autre demie entre Hull et Sheffield United qui aura lieu dimanche.

Neuf ans après son dernier titre, Arsenal est à nouveau à une rencontre d'un trophée. Les hommes d'Arsène Wenger se sont qualifiés pour la finale de la Coupe d'Angleterre en s'offrant le tenant du titre, Wigan. Mais les Gunners ont lutté. Menés au score après l'ouverture du score de Gomez sur penalty (62e minute), ils ont arraché la prolongation grâce à Mertesacker (82e minute) avant de voir leur gardien, Fabianski, détourné les deux premiers penalties de Wigan. C'est Santi Cazorla qui a terminé le travail.

Au coup d'envoi, Wenger avait choisi de titulariser le jeune Yaya Sanogo en  pointe à la place d'Olivier Giroud, qui semble actuellement au bout du rouleau,  physiquement comme mentalement. L'ancien Auxerrois a manqué quelques occasions en première période, au  cours de laquelle Arsenal a surtout semblé incapable d'accélérer face à des  Latics sans grand talent mais solides. Le match a vraiment commencé à s'animer à l'heure de jeu, quand Jordi Gomez  a transformé un penalty concédé par Mertesacker d'un tacle raté en pleine  surface (63). Arsenal s'est alors enfin réveillé et est passé tout près de l'égalisation  par Sagna (81) puis Gibbs (82). Dans la foulée, Mertesacker s'est racheté en  égalisant de la tête (82), envoyant les deux équipes en prolongation. Au cours de celle-ci, Oxlade-Chamberlain a bien touché la barre (110), mais  Arsenal n'a pas pu faire la décision avant la séance de tirs au but.

Benoit Jourdain @BenJourd1